Express FM

Créateurs de Valeur

En ce moment

Titre

Artiste

Background

Abdelkader Boudrigua : « Le recours au prêt obligataire posera un important problème de confiance

Écrit par sur juin 10, 2021

Abdelkader Boudrigua, président du Cercle Financier, a confirmé, au micro de radio Express FM, jeudi 10 juin 2021, que le prêt obligataire a été contracté, au titre de 2021, pour la cinquième fois consécutive dans l’histoire de la Tunisie. Il s’agit d’un mécanisme exceptionnel qui est adopté, surtout en période de crises affectant les finances publiques, puisqu’il y a été recouru 3 fois au cours des 10 dernières années.

Il a estimé que le financement du budget de l’Etat par la dette intérieure s’organisait depuis un certain temps à travers l’émission d’obligations, où l’Etat libère périodiquement des obligations, et le pourcentage de leur utilisation depuis 2018 a été déterminé par la Banque centrale tunisienne à raison de 40%.

Abdelkader Boudrigua a ajouté que la détermination du pourcentage d’adoption de ces obligations a incité l’État à s’endetter directement auprès des banques privées en devises, ainsi qu’à confier un prêt obligataire avec la participation de divers acteurs économiques, banques et institutions.

L’invité d’Ecomag a expliqué que le prêt en question se caractérise par des conditions faciles en termes de taux d’intérêt, ajoutant qu’il se caractérise également par un aspect de synergie et de solidarité nationales, mais le recours répété à ce type de prêt le vide de son sens et de sa valeur.

Le président du cercle financier a souligné que le niveau de confiance accordée à la façon dont l’État dispose des fonds qui sont apportés par les acteurs économiques, les institutions et les personnes physiques et morales dans ce prêt obligataire est d’une grande importance dans le succès des contributions financières.