Express FM

Créateurs de Valeur

En ce moment

Titre

Artiste

Background

Ahmed Ouerfeli: Légalement, la FIFA n’est pas en mesure d’empêcher la création de ligues concurrentes

Écrit par sur avril 21, 2021

L’avocat et ancien conseiller du président de la République, Ahmed Ouerfeli a déclaré aujourd’hui, mercredi 21 avril 2021, lors de sa présence au programme Expresso, à propos du thème de la « Super League », indiquant que la « Super Ligue européenne » est une nouvelle idée de compétition au niveau européen et non mondial, expliquant que les clubs européens jouent dans des tournois locaux, mais les clubs supérieurs joueront dans des tournois européens.

Il a expliqué qu’il existe actuellement 2 championnats d’Europe, dont le plus important est la «ligue des champions», qui présente un grand intérêt médiatique et public, ajoutant qu’il s’agit d’un tournoi intéressant un grand nombre de clubs et sa liste n’est pas connue à l’avance. Ahmed Ouerfeli a ajouté qu’une grande partie des revenus financiers provient de la publicité.

Il a souligné que plus d’un an, les supporters n’entraient pas dans les stades, et que les solutions proposées par la FIFA étaient d’inviter les joueurs à réduire leurs salaires, expliquant que la réaction n’était pas uniforme, ce qui se traduisait par une diminution des revenus des clubs, mais leurs dépenses sont restées au même niveau.

L’invité d’Expresso a expliqué que 12 équipes européennes ont annoncé la formation d’une nouvelle ligue sous le nom de « ESL », qui est la « Super League européenne », confirmant qu’elles lanceront un nouveau type de tournoi, une compétition pour la « ligue des champions ». Et d’ajouter: « Pour la première fois, la FIFA, face à la crise provoquée par l’annonce de la Super League, appelle à l’intervention des autorités politiques pour décourager les clubs de s’engager dans le projet« , a-t-il déclaré.

Ahmed Ouerfeli a indiqué qu’en 2019, les revenus de la Ligue des champions étaient de 3,2 milliards d’euros. Il a souligné que la Super League est une idée basée sur l’examen des difficultés économiques, et du point de vue juridique la position de la «Super League» est forte car elle est basée sur le principe fondamental de la liberté de compétition, disant: “Légalement ni la FIFA ni les autres ne sont en mesure de monopoliser le football pour former une association concurrente.

Nadya Bchir