Express FM

Créateurs de Valeur

En ce moment

Titre

Artiste

Background

Badreddine Ouali: Les changements fréquents qui se font au niveau des postes de gestion et de pouvoir ne servent pas les intérêts du pays

Écrit par sur juin 10, 2021

Le président de la Fondation Tunis pour le développement, Badreddine Ouali a déclaré, au micro de radio Express FM, jeudi 10 juin 2021, que l’ennemi du développement et de l’investissement en Tunisie est le gap existant entre les régions intérieures et celles côtières, ajoutant qu’il est du devoir des investisseurs de travailler pour réduire cet écart.

Il a ajouté que les changements fréquents et rapides qui se font au niveau des postes de gestion et de pouvoir ne servent pas les intérêts du pays, appelant à la nécessité d’imposer une sorte de stabilité et d’accumulation d’expérience. L’invité de l’émission Expresso a estimé que la Tunisie est en mesure de saisir toutes les opportunités actuellement disponibles pour se positionner au niveau de l’attraction des investissements et de la prise de positions sur les différents marchés mondiaux.

Le président de la Fondation tunisienne pour le développement a indiqué que 3 grands programmes sont en cours d’élaboration dans les régions concernées par l’orientation et l’encadrement des jeunes, leur offrant des opportunités d’éducation et de formation, en plus d’encourager l’initiative privée, d’accompagner les entrepreneurs et de faciliter leur intégration dans l’économie nationale.

Badreddine Ouali a également confirmé que l’agence « the DOT » a pour objectif de rassembler des idées de projets et de leur ouvrir des horizons pour réseauter, construire des expériences et développer leurs idées sans aucune compensation financière qui les pèse.

Il a également évoqué certaines difficultés et procédures de lancement de projets, considérant que les lois ne représentent aucun obstacle ou barrière à l’investissement et que le seul obstacle est la volonté et la détermination de faire réussir les investissements et de les réaliser sur terrain.

L’invité d’Expresso a estimé que la Tunisie connaît la meilleure situation historique au monde et l’attente économique, ajoutant que l’expérience démocratique est une grande opportunité pour que le positionnement de la Tunisie aux niveaux régional et mondial réussisse.