A la une

Abdelhamid Jlassi : Plus de 50 jours après l’activation de l’article 80 et le président Saied n’arrive pas à désigner un chef du gouvernement

todayseptembre 13, 2021

Arrière-plan
share close

“Saied est aujourd’hui le maître de la situation et le sort du pays dépend de ses choix et de sa seule volonté”,  a dit l’activiste politique et ancien dirigent au sein du Mouvement Ennahdha, Abdelhamid Jlassi, ce soir du lundi 13 septembre 2021, lors de son intervention sur les ondes d’Express Fm.

“50 jours après l’activation de l’article 80, le président Saied n’ a pas pu désigner un chef du gouvernement, et ce , malgré la paralysie des institutions de l’Etat”, a indiqué Abdelhamid Jelassi, ajoutant que certaines personnalités nationales, des politiciens, des avocats ont mis en garde contre l’atteinte à l’intelligibilité de la Constitution.

Tous les regards sont tournés vers le président de la République, Kais Saied, qui pourrait graver son nom dans l’histoire de la Tunisie et être un leader pour le réajustement du processus démocratique.

L’invité du programme 18/20 que si le président Saied continue sur cette voie de centralisation des décisions, ne s’ouvre pas sur les partis politiques et les organisations nationales, et désigne un gouvernement “docile” pour qu’il y impose ses orientations, ça sera un véritable coup d’Etat et tous les efforts de Saied seront ainsi voués à l’échec.

Abdelhamid Jelassi a appelé à cet effet Saied, à se sauver et à sauver le peuple tunisien en quittant ce carré d’unilatéralisme et d’ambiguïté, estimant que Saied n’opterait pas pour cette voie et choisirait de régner tout seul.

Écrit par: Islam


Article précédent

A la une

Nabil Hajji : La révision de la Constitution ne peut pas être considérée comme une mesure exceptionnelle au sens de l’article 80

“Personne ne peut deviner les intentions de Kais Saied mijote le président de la République, Kais Saied”, a affirmé le député du Courant démocratique, Nabil Hajji, lors de son passage aujourd’hui, le 13 septembre 2021, dans l’émission Le Grand Express, ajoutant que les espoirs des tunisiens s’estompent peu à peu au fil des jours. Hajji a précisé qu’il n’est pas possible de réviser la Constitution, puisque cet éventuel amendement ne […]

todayseptembre 13, 2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%