A la une

Adel Hentati : Les mesures prévues par la loi de finances 2022 et visant à encourager l’économie verte sont insuffisantes

todaydécembre 30, 2021

Arrière-plan
share close

L’expert en développement durable et en environnement, Adel Hentati, s’est exprimé ce jeudi 30 décembre 2021, sur les dispositions de la loi de finances 2022 relatives aux emprunts obligataires verts, indiquant qu’il s’agit d’une notion équivoque et très générale, selon les fiscalistes.

La mise en oeuvre de ces mesures prévues par la loi de finances est assez difficile et sera inéquitable, rappelant que les secteurs de l’économie verte ne font pas encore l’objet de l’unanimité des experts en environnement.

Lors de sa présence dans l’émission Eco-Mag, il a précisé que seul l’article 18 de la loi de finances relatif à l’ouverture d’une ligne de crédit au profit des entreprises de l’économie sociale et solidaire a été prévu dans une logique de développement durable.

Hentati a estimé qu’il y a peu de mesures portant sur l’économie verte dans la loi de finances et ce, à cause de l’inconscience des décideurs en Tunisie de l’importance de la protection de l’environnement et la préservation des ressources naturelles pour les générations futures.

Il a aussi évoqué les circonstances de l’élaboration de la loi de finances 2022, rédigé en un temps record, appelant à penser à la loi de finances 2023 dès maintenant pour ne pas refaire la même erreur.

Sur un autre plan, il a indiqué que le tissu économique tunisien ne permet pas aux entreprises tunisiennes d’envahir les marchés africains, notant que la qualité de nos produits ne respectent pas souvent les normes de l’économie propre et du développement durable.

Selon lui, le développement durable repose sur des compétence très développées et des entreprises dotées d’une forte productivité et d’un potentiel concurrentiel avancé, à côté de la bonne gouvernance au niveau de la gestion de la production, soulignant qu’un document a été présenté à la présidence du gouvernement détaillant les mesures à prendre pour concrétiser les 30 objectifs du développement durable.

“Je me suis attendu à ce que la loi de finances prévoit des mesures soutenant les PME et renforçant la compétitivité des entreprises tunisiennes dans le domaine de l’économie verte”, a-t-il regretté.

A lire aussi : Anis Ben Abdellah : La loi de finances 2022 n’a pas prévu de mesures incitatives à l’investissement

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

A la une

FMI-Tunisie: Un programme de réformes pour inscrire l’économie tunisienne dans la nouvelle mouvance mondiale

Express Fm vous présente le document élaboré par la présidence du gouvernement et détaillant les réformes que l'Etat tunisien compte mettre en place pour inscrire l'économie tunisienne dans la nouvelle mouvance mondiale. Ce document, qui  sera bientôt soumis au FMI, a été élaboré selon une approche participative par 80 hauts responsables de l’Etat réunis pour la première fois et répartis sur 10 groupes de travail, pour préparer un Programme de […]

todaydécembre 30, 2021 1

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%