A la une

Amen Allah Messaidi : La poursuite des cours est une décision qui repose sur des bases scientifiques

todayjanvier 12, 2022

Arrière-plan
share close

Le membre du Comité scientifique de lutte contre le coronavirus, Amen Allah Messaidi, a expliqué que les recommandations du Comité relatif à la poursuite des cours et le maintien du calendrier des vacances se référent à des données scientifiques et ont été prises en prenant en considération la santé physique et psychologique de l’élève. 

Lors de son passage dans l’émission Expresso, Messaid a souligné que le milieu scolaire n’est pas, dans la majorité des cas, à l’origine de la contagion des élèves qui sont plus exposés à attraper le virus dans le cadre de leurs familles ou dans la rue. Cette décision a été aussi prise vu les incidences des confinements sur le niveau des élèves au cours de ces deux dernières années.

Il a ajouté que la durée de l’incubation et de la quarantaine a été réduite à 5-7 jours et non pas à 10 jours, en tenant compte des caractéristiques du variant Omicron.

L’accent a été également mis sur  l’importance du respect des mesures préventives dans le milieu scolaire, l’obligatoriété du pass vaccinal, et l’intensification des campagnes de vaccination ciblant le cadre éducatif non vacciné.

Messaidi a assuré que les enfants sont moins exposés aux formes graves du variant Omicron, niant toute intention de décréter un confinement général ou partiel d’ici la fin de cette semaine, et ce, contrairement aux informations relayées par les réseaux sociaux et les médias.

Il est à rappeler que la présidence du gouvernement a décrété aujourd’hui, le 12 janvier 2022,  un couvre feu à partir de 22h et a interdit les rassemblements à partir du 13 janvier 2022 suite à la réunion de la commission de lutte contre le Coronavirus et en tenant compte des recommandations du Comité scientifique. 

A lire aussi :  Lassâad Yacoubi : Le ministère de l’éducation n’a prévu aucune mesure pour faire face à la nouvelle vague épidémique

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

A la une

Mohsen Hassan : La fixation des prix de certains produits a étouffé le système de production

Invité du plateau de l’émission Eco-Mag, l’ancien ministre du commerce, Mohsen Hassan a révélé que la Tunisie vit sous le coup d’une inflation dont les conséquences seront néfastes sur le pouvoir d’achat du citoyen mais aussi sur la compétitivité des entreprises et leur potentiel d'exportation. Il a estimé que le taux d’inflation sera légèrement supérieur à 7% en 2022 pour des diverses raisons, dont notamment l’ouverture de l’économie tunisienne et […]

todayjanvier 11, 2022 1

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%