A la une

Amen Allah Messaidi : Un confinement obligatoire pourrait être imposé aux personnes non-vaccinées.

today16 novembre 2021

Arrière-plan
share close

Le membre  du Comité scientifique de lutte contre le coronavirus, Amen Allah Messaidi, a déclaré, ce mardi 16 novembre 2021, lors de son passage dans l’émission Expresso, que la situation sanitaire s’est  beaucoup améliorée avec la baisse de taux de positivité et d’incidence, soulignant que les indicateurs dans les pays européens ne sont pas rassurants, particulièrement en Allemagne.

Dr Messaidi a mis l’accent sur la nécessité de respecter les mesures préventives et d’intensifier les campagnes de vaccination car la dégradation de la situation sanitaire  est dûe au relâchement et la lassitude à l’égard de toutes  les mesures de distanciation et de port des masques.

Le membre du comité scientifique a indiqué que la plupart des nouveaux cas de contamination en Allemagne sont des personnes non vaccinées ou  qui ne sont pas totalement immunisées, notant que les mesures frontalières peuvent réduire de risque d’un rebond de la pandémie. Cela n’empêche, il faut que les citoyens soient conscients de la fragilité de la situation et les risques inhérents à la propagation d’une nouvelle vague.

Il a avancé qu’un million de tunisiens âgés de plus de 40 ans ne sont pas encore vaccinés et doivent se faire vacciner pour se protéger des formes graves du Covid.

Et d’ajouter que plus de 4 millions et 700 mille tunisiens sont complètement vaccinés et que le taux de vaccination a atteint 50%, notant qu’il n’est possible d’éradiquer le virus qu’avec l’acquisition d’une immunité collective mondiale et que tous les scénarios sont possibles. De même l’imposition d’un confinement obligatoire aux personnes non-vaccinées est envisageable si la situation sanitaire s’aggrave, comme c’est le cas de l’Autriche.

Il a fait savoir que toute personne ayant reçu une seule dose du virus après avoir attrapé le virus, sera convoquée pour recevoir la troisième dose de vaccin.

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

A la une

Slim Besbes : La crise des finances publiques impose le recours au Fonds monétaire international

Invité du plateau d’Ecomag, l’ancien ministre des finances, Slim Besbes, a indiqué, ce lundi 15 novembre 2021, que le recours au Fonds monétaire international (FMI) est imposé par le déficit budgétaire et vise à amortir la crise des finances publiques. Besbes a considéré que le financement du budget ne peut pas être fait en sollicatant le marché financier international en raison de la dégradation de la note souveraine de la […]

today15 novembre 2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%