A la une

Ayachi Zammel : Le gouvernement de Hichem Méchichi a commis des erreurs fatales dans la gestion de la crise sanitaire

today6 décembre 2021

Arrière-plan
share close

Au micro de Walid Ben Rhouma, le député au sein du Parlement gelé, Ayachi Zammel, a déploré, ce lundi 6 décembre 2021,  la dégradation de la situation en Tunisie qui traverse une crise sans précédent dans l’histoire du pays.

Un pays, en ses termes, au bord du gouffre, avec l’effondrement des espoirs  du 25 juillet et la grande déception du peuple tunisien, plusieurs mois après les mesures exceptionnelles.

Lors de son passage dans l’émission Hdith Esse3a, Zammel a souligné que le système politique a échoué au cours de ces dernières années et n’était pas à la hauteur des attentes tunisiens, ajoutant que le régime politique a engendré l’émiettement du pouvoir et la fragmentation de l’Etat.

D’après ses dires, le gouvernement de Mechichi a commis des erreurs fatales à cause de sa mauvaise gestion de la crise sanitaire. De même, le président Saied assume une part de la responsabilité de l’échec cuisant du gouvernement de Mechichi et du ministère de la santé à l’époque de l’ancien ministre Faouzi Mehdi.

Au fait, les dons et les vaccins n’étaient accordés à la Tunisie qu’après le 25 juillet en raison de l’avancement des campagnes de vaccination dans les pays développés, rappelant qu’il avait proposé la création d’une commission pour enquêter sur la crise sanitaire.

Au sujet du variant Omicron, l’invité de l’émission Hdith Esse3a a dit qu’aucun cas de décès n’a été enregistré, et que ce variant suscitant beaucoup de craintes, selon lui, exagérées, d’autant plus que l’infrastructure sanitaire s’est améliorée par rapport à l’année dernière.

Zammel est revenu sur le rétablissement de la vie économique dans les pays européens, soulignant que la Tunisie doit prendre des mesures audacieuses pour redynamiser l’économie.

“Nous ne sommes pas à court de moyens et de ressources. Ce qui nous manque, c’est plutôt la vision, la visibilité et les décisions audacieuses”, a-t-il dit.

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

A la une

Farouk Bouaskar : L’article 163 de la loi électorale ne prévoit pas la dissolution du Parlement mais pourrait changer le paysage parlementaire actuel

Le vice-président de l’ISIE, Farouk Bouaskar, s’est exprimé aujourd’hui, lundi 6 décembre 2021, sur les infraction électorales commises lors des élections de 2019, indiquant que la Cour des comptes peut, en vertu de  l’article 163 de la loi électorale, décicer le retrait de la qualité des candidats ou des membres de la  liste électorale ayant obtenu un financement étranger pour leur campagne électorale. En effet, selon ledit article, les sanctions […]

today6 décembre 2021


Articles similaires

A la une

« Florona » n’est ni un nouveau variant ni un nouveau virus!

Le membre du Comité scientifique de lutte contre le Coronavirus, Mahjoub El Ouni, s’est exprimé, lors de son intervention dans le programme Smart-Conso, sur la maladie dite “Florana”, précisant qu’il s’agit d’une double infection à la grippe saisonnière et au covid-19. Il a noté qu’il ne s’agit pas ni d’un […]

today20 janvier 2022 2

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%