A la une

Bassem Trifi : Le contexte actuel n’est pas propice à l’organisation d’un référendum

todaymai 19, 2022

Arrière-plan
share close

Invité de l’émission Expresso, le vice-président de la LTDH, Bassem Trifi, s’est exprimé, ce jeudi 19 mai 2022, sur les dernières nominations des délégués et gouverneurs par le ministère de l’intérieur, dans un contexte d’exception et à l’approche du référendum, considérant qu’il s’agit d’un constat inquiétant.

“La situation est assez floue. Les deux tiers de la Constitution sont gelés. Les libertés sont menacées. Il faut être vigilant surtout que les gouverneurs et les délégués jouent un rôle important dans le déroulement de l’opération électorale. On ne peut que se rappeler du rôle de l’administration avant la Révolution”, prévient-il.

Selon lui, la nomination de ces hauts responsables doit être faite sur la base de leur compétence, leur expérience et leur patriotisme.

Le vice-président de la LTDH a estimé que le climat politique actuel n’est pas favorable pour l’organisation d’un référendum et que le temps ne suffit pas pour amorcer un véritable dialogue national. 

Et de préciser que le dialogue doit être inclusif, rappelant que certains  partis ne veulent pas participer au dialogue.

Il a poursuivi que la concentration des pouvoirs est une menace pour les droits des citoyens, ajoutant que l’exclusion des partis politiques de la vie politique est aussi une menace pour les droits politiques en Tunisie.

A lire aussi : Bassem Trifi : La LTDH rejette la forme actuelle du dialogue national

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

A la une

Bouden : Terre de tolérance et de coexistence des religions, la Tunisie unit et ne divise pas

"La Tunisie unit et ne divise pas. Elle présente par son passé et son avenir, fidèle à ses acquis civilisationnels, en tant que terre de tolérance et de cohabitation entre les religions". C’est ce qu’a affirmé, la cheffe du gouvernement, Najla Bouden, lors sa visite, hier, à l’île de Djerba, à l’occasion de l’organisation du pèlerinage de la Ghriba, avec le ministre des affaires religieuses, Brahim Chaibi. Selon ses dires, […]

todaymai 19, 2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%