A la une

Lassâad Dhaouadi : La Tunisie est victime de l’ignorance et de la corruption

todaydécembre 22, 2021

Arrière-plan
share close

Lors de sa présence dans l’émission Hdith Esse3a du 22 décembre 2021, le président de l’Institut tunisien des conseillers fiscaux, Lassâad Dhaouadi, a mis l’accent sur le phénomène de la contrebande en Tunisie, un phénomène qui a pris une grande ampleur au fil des année,  de telle sorte qu’il est désormais assez normal que des produits de contrebande se vendent dans les émissions spécialisées en télévente. 

“Ceux qui ont été au pouvoir depuis 2011 assument la responsabilité de telles pratiques”, a-t-il souligné.

Certaines dispositions de la loi de finances 2022 protègent les contrebandiers et les évadeurs fiscaux

Selon les derniers documents fuités du projet de la loi de finances 2022, il semble que certaines dispositions protègent et immunisent les évadeurs fiscaux et les contrebandiers.

D’après l’invité de l’émission Hdith Esse3a, certains pays ont exigé la régularisation de la situation fiscale des entreprises pour qu’elles puissent bénéficier de certains avantages. 

La Tunisie est victime de l’ignorance et de la corruption

Dhaouadi a avancé qu’il est assez difficile pour les autorités de recenser le nombre des personnes physiques et morales contribuables, ajoutant que l’ignorance des autorités de la situation économique et des entreprises tunisiennes est le grand problème de la Tunisie.

“La Tunisie est victime de l’ignorance et de la corruption. Le responsable ignorant  ne diffère pas du corrompu”, a-t-il révélé, rappelant que la corruption législative est aussi un phénomène contre lequel il faut lutter.

La corruption législative est normalisée

Le président de l’Institut tunisien des conseillers fiscaux a déploré la normalisation de la corruption, faisant savoir que l’intervention  de certains intermédiaires dans les dossiers fiscaux nuit considérablement à la caisse de l’Etat. 

En effet, leur intervention est réglementée par la loi et par le Code fiscal, puisque la loi autorise cette intervention sans pour autant exiger que cet intermédiaire ait la qualité de conseiller fiscal.

“Si l’autorité nous parle de l’évasion fiscal depuis plus de 60 ans, c’est parce qu’il est le chef de la bande des évadeurs”, a-t-il noté.

Et d’ajouter qu’il faut réévaluer la pertinence et l’applicabilité des lois adoptées pour lutter contre ce phénomène, d’autant plus que l’article 92 de la loi relative à la lutte contre le terrorisme et à la répression du blanchiment d’argent qui définit le blanchiment d’argent n’est pas applicable à la fraude fiscale et n’est plus conforme aux normes internationales.

La loi de finances 2022, est la loi de la faillite!

En ses termes, la loi de finances 2022 est la loi de “la faillite”, notant que les taxes imposées sur les tickets de caisse sont des taxes qui reflètent la pauvreté du pays et ne concernent que les personnes qui paient leurs impôts.

Sur un autre plan, il a affirmé que le rapport de la Cour des comptes relatif à l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation indique que seul 3% des entreprises déclarées auprès de l’Agence sont en activité, tandis que 97% sont inactives.

Dhaouadi a évoqué enfin les sommes versées par les citoyens pour payer les pensions de retraite, considérant qu’il s’agit d’une forme de terrorisme fiscal vu le volume des pensions de retraite.

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

Communiqués

ESCA AWARDS : Cérémonie de remise de la 3ème édition de L’Élection du Service Client de l’Année 2022

Tunis, le 22 décembre 2021, une soirée magique, l’annonce des lauréats de la 3ème édition de L’Élection du Service Client de l’Année TUNISIE 2022 a eu lieu le 21 décembre 2021 au Laico de Tunis et diffusée à la télé sur Carthage +. Les entreprises présentent ont compris tout l’intérêt à renforcer leur proximité avec leur client pour redoubler d’effort et d’ingéniosité en les assistants aussi bien en avant-vente, qu’en […]

todaydécembre 22, 2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%