A la une

Bouderbela : Les participants au dialogue national doivent placer l’intérêt suprême de la Tunisie par-dessus tout le reste

todaymai 11, 2022

Arrière-plan
share close

 Le bâtonnier des avocats, Ibrahim Bouderbela, a affirmé que l’Ordre des avocats soutient l’initiative du président de la République pour faire sortir le pays de l’oeil du cyclone et qu’il est ouvert à toutes les initiatives qui s’inscrivent dans cette logique de sortie de crise.

Les quatre organisations nationales qui participeront à ce dialogue initié par le président Saied doivent discuter et s’entretenir pour trouver un consensus et mettre au point un plan de sauvetage du pays.

العميد ابراهيم بودربالة : أطراف تعمل على التفرقة بين المحامين والقضاة

L’intérêt suprême de l’Etat doit être au centre des préoccupations de toutes les parties pour faire prévaloir l’intérêt de la Tunisie, et le mettre par-dessus tout autre intérêt restreint.

Il est à noter que le bâtonnier des avocats, Ibrahim Bouderbela, a indiqué, dans une déclaration à l’agence TAP, lundi 9 mai 2022, que toutes les préparations pour l’organisation d’un dialogue national vont bon train après le coup d’envoi donné par le président de la République et après sa dernière rencontre avec le doyen Sadok Belaid.

قيس سعيد يهاجم السياسيين في تونس وشببهم بكورونا 1

Bouderbela a ajouté que l’Ordre des avocats fera partie de ce dialogue et sera une force de proposition sérieuse dans tous les secteurs. Sa participation ne sera pas formelle, d’après ses dires.

Et de poursuivre que la voie est ouverte pour la participation de tous les partis politiques, les organisations et associations qui soutiennent le processus du 25 juillet, à l’exception des partis qui ont rejeté ce processus et le considèrent comme un coup de force perpétré par le président de la République.

Pour lui, le plus important est de préserver les principes fondamentaux des constitutions modernes, de tracer les contours de chaque pouvoir, de déterminer ses prérogatives et de garantir l’indépendance de la justice. Les droits et libertés doivent être également protégés. Toutes ces questions seront au centre du dialogue national

“Les questions économiques et sociales sont l’apanage de l’UTICA et de l’UGTT”, a-t-il précisé.

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

A la une

Anis Jaziri : 500 leaders européens et africains venus de 45 pays participeront à la FITA 2022

Au micro de Wassim Bel Arbi, le président du Conseil d’affaires Tuniso-africain, Anis Jaziri, a déclaré, lors de son passage dans l’émission Expresso, que la 5ème édition de la Conférence internationale “Financing Investment & Trade in Africa” (FITA 2022) se tiendra les 25 et 26 mai courant, à Tunis sous le haut patronage du président de la République, sous le thème "La décennie de tous les défis". Environ 2000 participants, […]

todaymai 11, 2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%