A la une

Hichem Ajbouni : Le projet de Kais Saied est voué à l’échec à cause de la situation économique

today6 octobre 2021

Arrière-plan
share close

 Au micro de Wassim Belarbi, Hichem Ajbouni,  ancien député du Courant Démocrate,a affirmé que Najla Bouden doit être à la hauteur de la responsabilité qui lui incombe pour pouvoir sauverr le pays, l’appelant dans ce contexte à s’adresser à l’opinion publique tunisienne et à présenter son programme pour apaiser les tensions nationales et rassurer les bailleurs de fonds internationaux et les  investisseurs étrangers.

Ajbouni a considéré, lors de sa présence dans l’émission Expresso du 6 octobre 2021, que le dossier économique doit être au centre des préoccupations des responsables, rappelant que l’économie nationale a été marginalisée tout au long de ces dix dernières années, et que la crise socio économique ont déclenché le coup d’Etat du 7 novembre, ainsi que la Révolution du 14 janvier. L’invité de l’émission Expresso, a exprimé sa crainte  que le projet de réformes de Kais Saied soit menacé pour des raisons économiques, vu que le temps économique ne suit pas la cadence du temps politique.

“Le véritable péril imminent est de nature économique”, a-t-il dit, ajoutant que la situation est de plus en plus chaotique et que les réformes ont pris beaucoup de temps.

“La lutte contre la corruption est une question primordiale et que la priorité est de mettre fin à l’effondrement  de la finance publique à travers des réformes urgentes”. L’accent a été mis également sur l’augmentation du taux d’inflation est l’un des défis à relever par la Banque Centrale de Tunisie. 

L’invité de l’émission Expresso a mis en garde contre l’effondrement de l’Etat à la lumière de la situation économique et sociale, ajoutant que la démocratie n’a pas de sens sans épanouissement économique et que les investissements ont atteint un niveau très bas par rapport aux années précédentes. Selon lui, de nombreuses entreprises ont déclaré leur faillite vu le retard de remboursement desdites entreprises par l’Etat, suite à leur participation à des appels d’offres et la réalisation de certains projets au profit de l’Etat.

Ajbouni a aussi évoqué l’importance de renforcer le climat de confiance dans le pays à défaut de délimitation temporelle des mesures exceptionnelles. Dans un autre contexte, il a indiqué que les charges de l’Etat se sont triplées depuis 2010, soulignant que les dépenses d’investissement ont atteint 1.4 milliard de dinars en juin 2021.

Et de considérer que la lutte contre le monopole et la spéculation requiert une volonté politique d’acier, qui fait malheureusement défaut sur le plan d’action, particulièrement avec l’inaction des opérateurs économiques avec le projet de contrôle des circuits de distribution et de lutte contre le monopole.

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

Communiqués

Le Club Africain et Ooredoo scellent de nouveaux partenariats

En marge de la célébration du 101ème anniversaire du Club Africain, Ooredoo vient de consolider son partenariat avec le club à travers la signature d’un nouveau contrat de sponsoring sur une période de 3 ans. Un contrat bâti sur une nouvelle stratégie, présentée hier soir par le Club Africain et Ooredoo lors d’une cérémonie en présence de la famille du club ainsi que les représentants des médias tunisiens. « Ce bouquet […]

today6 octobre 2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%