A la une

La signature de la Charte « Partenariat Public-Privé dans le secteur de la construction automobile et ses composants »

todayjuillet 6, 2022

Arrière-plan
share close

La Charte « Partenariat Public-Privé dans le secteur de la construction automobile et ses composants”, a été signée, ce matin du mercredi 6 juillet 2022, en présence de la cheffe du gouvernement Najla Bouden, à l’occasion de la tenue de la conférence nationale sur la stratégie industrielle et innovation à l’horizon 2035.

Le directeur général des industries manufacturière au ministère de l’industrie, des mines et de l’énergie, Fathi Sahlaoui, a indiqué, dans une déclaration à la marge dette conférence que cette charte vise à promouvoir la compétitivité du secteur à l’horizon 2027.

Il est à rappeler que cette charte s’inscrit dans une logique participative entre le secteur privé et le secteur public ainsi que les différents opérateurs du secteur. Elle s’inscrit également dans la politique de l’Etat pour développer les secteurs porteurs. 

Sahlaoui a souligné que le soutien du potentiel exportateur du secteur de construction automobile est l’un des objectifs de cette Charte. La valeur des exportations tunisiennes devra ainsi passer de 7.5 milliards de dinars à 14 milliards de dinars à l’horizon 2027.

De même, 60 mille postes d’emploi seront aussi créés et le nombre des travailleurs dans ce secteur pourrait atteindre 150 mille personnes.

Sur le moyen terme, cette charte a pour objectif d’attirer les investisseurs dans le secteur de construction des voitures électriques et intelligentes.

De ce fait, la contribution du secteur dans le PIB passera de 12% à 22%.

Nahla Bouden a assuré que la signature de cette charte sera suivie de la signature des autres conventions sectorielles.

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

A la une

La suppression de l’article constitutionnalisant la profession d’avocat soulève une vague de critiques et de mécontentement auprès des avocats

Les anciens bâtonniers de l’Ordre national des avocats ont dénoncé, aujourd’hui, le 6 juillet 2022, la suppression de l’article 105 du chapitre 5 de la Constitution de 2014 relatif au pouvoir judiciaire, selon lequel “La profession d’avocat participe à l’instauration de la justice et à la défense des droits et des libertés. L’avocat bénéficie des garanties légales le protégeant et lui permettant d’exercer ses fonctions”. Dans un communiqué rendu public, […]

todayjuillet 6, 2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%