A la une

Les positions réfractaires à la rencontre de la délégation du Congrès américain méritent d’être saluées mais ne sont pas assez diplomatiques!

todayseptembre 4, 2021

Arrière-plan
share close

Hédi Ben Abbes, ancien diplomate, a indiqué que la visite d’une délégation du Congrès américain à Tunis, le 4 et le 5 septembre, est la deuxième visite visant à saisir la situation en Tunisie à l’issue des événements du 25 juillet.

Cette visite intervient, selon lui, suite à la prolongation de l’état d’exception jusqu’à nouvel ordre par le président de la République, Kais Saied, une prorogation  assez controversée et polémique aussi bien en Tunisie qu’à l’étranger.

Hédi Ben Abbes a dit, lors de son passage dans l’émission Géo-Express, que la Tunisie demeure un allié stratégique pour les Etats-Unis et qu’il va de soi que les deux pays échangent des informations et des données afin de garantir la stabilité dans la région, et ce, en dépit des tentatives visant l’altération des rapports entre les deux pays.

Il a également mentionné qu’il est indispensable de mettre en place une feuille de route axée sur la formation d’un gouvernement et la fixation des prochaines étapes politiques à venir, ainsi que la gestion des dossiers économiques et sécuritaires touchant aussi bien la Tunisie que la région d’une manière générale.

En effet, les revendications internes sont sensiblement les mêmes que celles recommandées par les Etats-Unis, comme c’est le cas par exemple des réformes exigées par le Fonds monétaire international (FMI).

“La position des certains partis politiques, d’organisations nationales dont notamment l’UGTT, le mouvement du peuple et le parti destourien libre, rejetant la rencontre avec la délégation du Congrès américain, est saluée même s’elle n’est pas, à vrai dire, diplomatique. Il s’agit bien d’un message clair adressé à l’administration américaine, que ce qui se passe en Tunisie est une revendication populaire”, a-t-il déclaré.

L’invité de l’émission Géo-Express a mis en garde contre les positions réactionnistes, considérant qu’il n’est pas de bon aloi de solliciter l’aide des Etats-Unis sans présenter des explications et des garanties concernant le sort du pays.

Eslème Sassi

  

Écrit par: Islam


Article précédent

A la une

Hechmi Louzir : Près de 650 mille tunisiens sont concernées par la quatrième journée nationale de vaccination

Le président de la campagne nationale de vaccination, Hechmi Louzir, a précisé que la quatrième journée nationale de vaccination intensive cible les personnes âgées de 40 ans et plus, ayant reçu la première dose de vaccin lors de la première journée nationale de vaccination, le 8 août 2021. Louzir a appelé dans ce cadre les personnes concernées à rejoindre les centres de vaccination pour se faire vacciner dans les centres […]

todayseptembre 4, 2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%