A la une

Moez Labidi : Tous les besoins de l’Europe en gaz naturel passent par l’Ukraine

todayfévrier 25, 2022

Arrière-plan
share close

L’universitaire et économiste, Moez Labidi, a affirmé que la montée des tensions entre l’Union européenne et la Russie ne fera qu’amplifier l’étendue de la crise économique mondiale provoquée par la pandémie de Covid-19.

Lors de sa présence ce matin du 25 février 2022 dans l’émission Expresso que la guerre crée toujours une atmosphère de doute et de flou qui jettera ses ombres sur l’économie mondiale, outre ses effets directs sur les prix des matières de base, précisant que la  première victime de cette guerre sera l’Europe vu sa dépendance en matière d’énergie et en matière céréalière.

“Le temps est un facteur décisif dans cette guerre. Les parties qui seront impliquées sur terrain dans cette guerre seront aussi des facteurs déterminants dans cette crise”, a-t-il noté.

La dépendance de l’Europe au gaz russe

S’exprimant sur  la flambée des prix des matières premières comme le pétrole et le blé à l’issue de l’invasion russe de l’Ukraine, Labidi a dit que la Russie est le deuxième exportateur du pétrole dans le monde après l’Arabie Saoudite, ce qui explique l’envol du prix du baril de pétrole au dessus des 100 dollars.

Dans le même contexte, il a souligné que 60% des besoins en gaz naturel de l’Allemagne proviennent de la Russie. La France importe aussi plus de 20% de ses besoins en gaz de la Russie. L’invité du programme Expresso a rappelé que tous les besoins de l’Europe en gaz naturel russe traversent l’Ukraine. Ce qui complique davantage la crise entre l’UE et la Russie.

La Russie est le premier exportateur de blé dans le monde

Moez Labidi a souligné que la Russie et l’Ukraine comptent parmi les grands exportateurs de blé dans le monde, et que la montée des tensions entre les deux pays a induit une hausse importante des prix du blé. De même, l’or est à son plus haut suite à l’intervention militaire russe en Ukraine vu son importance en temps de guerre et de crises.

Dans le même fil d’idées, notre invité a mis l’accent sur la chute du rouble qui plonge de 9% face au dollar avec l’invasion russe de l’Ukraine, signalant que la banque centrale russe est intervenue pour stabiliser le rouble.

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

A la une

Mahmoud El May : Le prix du baril de pétrole pourrait atteindre 300 dollars d’ici un mois!

Lors de son passage dans l’émission Eco-Mag, l’expert international dans le secteur pétrolier, Mahmoud El May, a affirmé que la montée des tensions entre Moscou et Kiev était prévisible et attendue par tout le monde. Reste qu’on ne s’est pas attendu à une invasion de l’Ukraine par la Russie. “Nous étions surpris ce matin par une guerre à part entière. La situation va se compliquer davantage après les déclarations du […]

todayfévrier 24, 2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%