A la une

Mohamed Salah Ayari : La crise des finances publiques requiert un effort de solidarité de la part du citoyen tunisien

todaydécembre 20, 2021

Arrière-plan
share close

Le conseiller fiscal, Mohamed Salah Ayari, a fait savoir aujourd’hui, le 20 décembre 2021,  que la taxe de 300 millimes sur les achats de plus de 50 dinars effectués dans les grandes surfaces a été proposée par le ministère des finances dans le projet de loi de finances 2022, ajoutant que cette taxe a été soumise au Conseil national de la fiscalité.

Lors de son passage dans l’émission Eco-Mag, Ayari a affirmé que face à la crise que traverse la Tunisie, les citoyens doivent être solidaires.

Il n’y aura aucune augmentation des impôts  dans la loi de finances 2022

Il a également indiqué qu’il n’y aura pas d’augmentation du taux des impôts sur le revenu et sur les sociétés et les différentes taxes d’une manière générale, selon la ministre des finances Sihem Namsia.

Au sujet de la hausse du prix de la vignette automobile de 25%, l’invité de l’émission Ecomag a dit que les prix de la vignette automobile étaient stables depuis plusieurs années.

D’après ses dires, le ministère des finances a normalement évaluer la rentabilité de ces mesures prévues par le projet de loi des finances.

Et d’ajouter que ces mesures ne seront pas de nature à impacter le citoyen, d’autant plus que nous sommes dans une citoyen qui requiert l’unité des citoyens pour sauver les finances publiques.

L’Etat n’épargnera aucun effort pour inciter à l’investissement

Ayari a abordé, entre autres, la question de la réduction de la durée de prescription acquisitive permettant à l’Etat de disposer des comptes d’épargne inactifs depuis 15 ans au lieu de 30 ans. Cette mesure incitera à l’investissement pour que l’argent ne soit pas gelé dans des comptes d’épargne.

De surcroît, les intérêts des comptes d’épargne ne seront pas soumis à de nouvelles taxes pour encourager l’épargne à travers l’augmentation du plafond de déduction de l’assiette IRPP des intérêts des comptes d’épargne de 5000 à 10 000 DT, et de 3000 à 6000 DT.

Les pénalités vont, par contre, augmenter de 1 à 3% pour les paiements en espèces supérieurs à 3000 DT pour réduire le paiement en liquide.

L’invité de l’émission Eco-Mag a aussi fait savoir que le projet de loi de finances prévoit la suspension du régime suspensif en matière de TVA pour les sociétés de commerce international (SCI) et les sociétés de services totalement exportatrices.

Le conseiller fiscal, Mohamed Salah Ayari a expliqué que le projet de lancement d’une ligne de crédit des petits métiers, ‘’un crédit de 5000 DT sans intérêts ni fonds propres”,  s’inscrit dans le cadre de l’incitation à l’investissement et en réponse aux propositions du Conseil national de la fiscalité.

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

A la une

Kheriji : La rue « sociale » rejoindra bientôt la rue « politique » pour contester les décisions de Kais Saied

Invité de l’émission Hdith Esse3a, Oussama Kheriji,  membre du collectif “Citoyens contre le coup d’Etat” et conseiller de l’ancien chef du gouvernement, Hichem Méchichi, est revenu sur le traitement des manifestants qui sont descendus dans la rue le 17 décembre 2021 pour contester les dispositions exceptionnel et le calendrier de réformes fixé par le président Saied. Au micro de Walid Ben Rhouma, le membre de l’initiative “Citoyens contre le coup […]

todaydécembre 20, 2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%