A la une

Nabil Hajji : Si personne ne vous classe, personne ne vous prête de l’argent.

today21 octobre 2021

Arrière-plan
share close

Le dirigeant du Courant Démocrate, Nabil Hajji, s’est exprimé aujourd’hui, le 21 octobre 2021, sur la nomination de Najla Bouden à la tête du gouvernement indiquant que le président Saied a ignoré les appels lancés par les politiciens, la société civile et les organisations nationales, pour nommer une personne compétente et avec une expérience dans le domaine économique et financier.

Il a dit, lors de sa présence dans l’émission Hdith Esse3a, qu’on va passer de la République tunisienne à la République “Kaissienne”, et que le discours de Saied est contraire à la Constitution, symbole de l’unité de l’Etat, puisqu’il partage les tunisiens entre traîtres et diables.

Hajji a fait remarquer que la voix de l’opposition a baissé, ces derniers temps. Ce qui signifie que la voix de Saied a aussi baissé, s’interrogeant dans ce contexte : “Combien de fois le président Saied a annoncé qu’il est prêt à dialoguer avec les partis politiques et les organisations nationales et s’est rétracté?”. Il a espéré qu’un dialogue avec les jeunes sera organisé, rappelant l’ouverture du Courant démocratique aux initiatives de dialogue.

Et de considérer qu’on ne peut pas interdire à n’importe quel État d’évoquer la situation en Tunisie au nom de la défense de la souveraineté nationale, soulignant que la diplomatie tunisienne doit jouer son rôle dans de pareilles circonstances. Dans le même contexte, il a affirmé que les rapports avec les pays étrangers ne peuvent pas être gérés selon cette logique de “Ne t’immisce pas dans mes affaires intérieures, Ne me classe pas “, ajoutant : “Si personne ne vous classe, personne ne vous prête de l’argent’.

Et de poursuivre que la souveraineté nationale est une priorité. En revanche, il n’est pas dans l’intérêt de la Tunisie de ruiner ses rapports avec l’étranger. 

Selon Nabil Hajji, le président Saied se croit le sauveur du pays. Une idée qui l’anime et qui trouve un écho dans la rue, notant que le populisme prône l’idée de la corruption de l’élite et l’intégrité du peuple, et que certains députés travaillent encore sur des dossiers dont ils étaient chargés malgré le gel de l’activité du Parlement et la suspension de leurs indemnités et privilèges.

 

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

A la une

Faouzi Zayeni : L’huile d’olive sera vendue à partir de 12 dinars le litre

Faouzi Zayeni, membre du Conseil national du Syndicat national des agriculteurs de Tunisie, a déclaré que la récolte des olives ne dépassera pas les 200 mille tonnes selon des dernières estimations, notant qu’il s’agit d’une récolte assez modeste et que cette saison s’annonce mauvaise. Zayeni a précisé, lors de son passage dans l’émission Smart Conso, que le prix du litre d’huile d’olive sera vendu au public à partir de 12 […]

today21 octobre 2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%