A la une

Neji Jalloul : Saied s’est adressé hier à ses adeptes et non pas au peuple tunisien

today21 septembre 2021

Arrière-plan
share close

Le président du parti de la coalition nationale tunisienne, Néji Jalloul, a dit ce mardi 21 septembre 2021, lors de sa présence dans l’émission Hdith Esse3a que le discours de Kais Saied à Sidi Bouzid, a été adressé à ses adeptes et non pas au peuple tunisien.

Jalloul a noté que le président de la République, Kais Saied, a été élu parce qu’il n’avait pas d’appartenance politique. « J’aimerai bien que la classe politique rejetée par le peuple tunisien fasse une mise au point “, a-t-il avancé.

Et d’ajouter que le 25 juillet était une occasion pour évaluer le travail des partis politiques, mettant l’accent sur la nécessité de bâtir un nouvel État avec une nouvelle conception des partis politiques.

“Ce tsunami est une opportunité pour restructurer”, a dit Néji Jallouli, avant de souligner que le discours de Saied a été un peu réactionniste et tendu, en faisant allusion à l’usage de l’adjectif “Ivre” pour désigner certaines personnes.

Dans un autre contexte, il a indiqué que le Parlement tunisien représentait un péril permanent et non pas imminent.

Les rédacteurs de la Constitution ont adopté des approches doctrinales. De ce fait, les dispositions de la Constitution prête à confusion et suscitent plusieurs interprétations.

Certains partis politiques considèrent, d’après Jalloul, que le président Saied a perpétré un coup d’Etat, sachant que ceux-là l’ont élu en 2019 et connaissent de près ses convictions, citant particulièrement le Cheikh, ou encore le président du Mouvement Ennahdha, Rached Ghanouchi.

 

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

A la une

De quelques dépassements commis dans les centres de détention et les prisons ( d’après le rapport de l’Instance nationale de prévention de la torture)

Le président de l’Instance nationale pour la prévention de la torture (INPT), Fathi Jaray, s’est exprimé sur les dépassements commis dans les centres de détentions et les prisons en se référant au rapport de l’Instance du mois d’août basé sur les visites inopinées aux lieux de détention. La majorité de ces dépassements, selon Fathi Jarray, se rapportent à la violation de la loi, et ce, particulièrement au cours des premières […]

today21 septembre 2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%