A la une

Noureddine Ben Abdellah : Si les autorités prennent nos revendications au sérieux, la grève générale des médecins sera annulée

todayjanvier 24, 2022

Arrière-plan
share close

Le secrétaire général du Syndicat général des médecins, des pharmaciens et des dentistes du secteur public, Noureddine Ben Abdallah, a annoncé aujourd’hui, lundi 24 janvier 2022, lors de son passage dans l’émission Expresso, qu’une grève générale sera observée demain, mardi 25 janvier 2022, et que le syndicat avait déjà observé une grève de 3 jours au cours du mois de mai 2021.
Ben Abdellah a souligné que les autorités n’ont pas été réactives et n’ont pas répondu à leurs revendications, ajoutant que le secteur de la santé publique n’est plus en mesure de fournir des services de qualité et à la hauteur des attentes des citoyens.
L’accent a été mis par l’invité de Wassim Belarbi, sur le problème de pénurie des médicaments et des équipements, signalant que la situation du secteur de la santé publique est affreuse et appelant à la titularisation des médecins temporaires.
Les efforts des médecins du secteur public n’ont pas été reconnus par les autorités, selon Dr Ben Abdellah. Il est à noter que cette grève a été,à plusieurs reprises, reportée et que les négociations avec l’autorité de tutelle se sont, vainement, poursuivies pendant plus de 3 ans. Et d’ajouter que si les autorités étaient à l’écoute des revendications des médecins, la grève serait annulée.
Rappelons que le Syndicat général des médecins, des pharmaciens et des dentistes du secteur public a annoncé une grève générale, ce mardi 25 janvier 2022, à cause de l’échec des négociations. Toutes les prestations médicales seront à cet effet suspendues, sauf les cas urgents.

Cette grève sera observée, selon la même source, en signe de protestation contre la dégradation de la situation sanitaire et sociale des médecins du secteur public, en l’absence de toute reconnaissance de la part des autorités, malgré le rôle cardinal qu’il avait joué tout au long de la crise pandémique. Les médecins réclament aussi l’amélioration des conditions de travail des médecins et la titularisation des médecins temproraires.  Ils appellent entre autres,  à reconnaitre au généraliste en tant que médecin spécialiste de famille avec tous les avantages qui en découlent.

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

A la une

Amen Allah Messâadi : La courbe des contaminations est encore ascendante

Lors de son passage dans l’émission Expresso du 24 janvier 2022, le membre du comité scientifique de lutte contre le coronavirus, Amen Allah Messaoudi, a assuré que toutes les décisions du Comité scientifique ont été prises dans l’intérêt des tunisiens et que le nombre de contaminations à la Covid-19 est sur une courbe ascendante et ne régresse pas. Au sujet du confinement, il a indiqué que cette éventualité est peu […]

todayjanvier 24, 2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%