A la une

Oussama Khelifi : Kais Saied a perpétré un coup d’Etat constitutionnel

today23 septembre 2021

Arrière-plan
share close

Le décret n° 117 est un virage dangereux dans l’histoire de la Tunisie. C’est une suspension tacite des dispositions de la Constitution”, a affirmé Oussema Khlifi, l’ancien député du parti Qalb Tounes, au micro de la radio Express Fm, ce jeudi 23 septembre 2021, soulignant qu’il s’agit bien ‘’ d’un coup d’Etat constitutionnel”.

Khelifi a également indiqué qu’il n’est plus questions de mesures exceptionnelles mais plutôt de la mise en œuvre du programme du président de la République, Kais Saied, en dehors de toute légitimité constitutionnelle, et sans la consultation de quiconque.

En effet, la révision de la Constitution obéit à une certaine démarche et un ensemble de règles fixées par la Constitution. L’invité de l’émission Hdith Esse3a a assuré que la Tunisie appartient à tout le monde et elle n’est pas la propriété de Saied et ses alliés.

“On vit sous le coup d’une schizophrénie politique. Le problème est surtout d’ordre social et économique et non pas constitutionnel”.

Écrit par: Islam


Article précédent

A la une

Mouna Kraiem : L’organisation provisoire des pouvoirs publics, est une abrogation de la Constitution et non pas une simple suspension!

“Le décret présidentiel n° 2021-117 du 22 septembre 2021, relatif aux mesures exceptionnelles, n’a qu’une seule signification : On n’applique pas la loi sous l’égide de la Constitution de 2014. Cette Constitution a été entièrement et totalement suspendue. Les pouvoirs seront réorganisés et une nouvelle phase de la transition démocratique se prépare”. C’est ce qu’a indiqué, Mouna Kraiem, professeure de droit constitutionnel, lors de son intervention dans l’émission Expresso du […]

today23 septembre 2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%