A la une

Saber Bouguerra appelle les entreprises tunisiennes à investir dans le secteur agricole en Libye

today27/10/2021

Arrière-plan
share close

Saber Bouguerra, directeur exécutif du Conseil de coopération économique tuniso-libyen, a déclaré, ce mercredi 27 octobre 2021, lors de son passage dans l’émission Expresso, que la stabilité en Libye va favoriser le climat d’investissement en Tunisie, sachant que les grandes firmes internationales ont affirmé qu’elles seront présentes en Libye après l’annonce des résultats des élections et l’instauration d’une certaine stabilité politique en Libye. D’ailleurs, les élections seront décisives pour l’avenir de l’investissement en Libye.

Concernant le secteur agricole, Bouguerra s’est félicité de l’organisation du Salon international de l’agriculture, du machinisme agricole et de la pêche (SIAMAP 2021), au Palais des Foires du Kram, appelant toutes les entreprises tunisiennes opérant dans le secteur agricole et celui de l’agroalimentaire, à se retrouver sur les terres libyennes et d’investir dans le secteur agricole.

Il a également évoqué l’existence de plusieurs avantages pour investir dans ce secteur en Libye avec la disponibilité de l’eau douce et la baisse des coûts, soulignant que l’investissement agricole en Libye sera prometteur, autant que celui du pétrole et du gaz. 

Le directeur exécutif du Conseil de coopération économique tuniso-libyen a dit que les rapports entre les deux peuples sont historiques et que la coopération existe bel et bien entre les secteurs privés et publics tunisiens et libyens, regrettent le man

d’informations sur les voies d’investissement et les avantages accordés par les lois à cet effet.

Et d’ajouter : “Si les entreprises tunisiennes ne sont pas au courant desdits avantages, elles n’auront pas de place en Libye après les élections”. 

Bouguerra a aussi estimé que la main-d’œuvre tunisienne et le produit tunisien sont uniques dans le monde arabe, en Afrique et en Europe, rappelant que les libyens sont toujours les bienvenus en Tunisie.

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

وليد المالكي

A la une

Walid Melki : 0.3% seulement du budget de l’Etat est dédié à la réforme du système judiciaire.

Walid Melki, membre du Conseil supérieur de la magistrature, indiqué que le ministère public suit régulièrement et normalement son travail et que la loi s’applique à tout le monde après les décisions du 25 juillet 2021, soulignant qu’il n’appartient pas au CSM de lutter contre la corruption. Cette mission incombe aux juges, particulièrement ceux du parquet, les juges d’instruction et les chambres correctionnelles et criminelles auprès des tribunaux. Lors de […]

today27/10/2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%