A la une

Samir Dilou : Le maniement de la Constitution par le président Saied, est une sorte de « démence législative »!

today27 septembre 2021

Arrière-plan
share close

L’ancien dirigeant du Mouvement Ennahdha, Samir Dilou, a affirmé aujourd’hui, lundi 27 septembre 2021, lors de sa présence dans l’émission Expresso, que le maniement de la Constitution par Kais Saied, est une sorte de démence législative, notant qu’après le 22 septembre, il n’est plus question de Constitution, ni de respect de la pyramide de Kelsen, puisque le décret présidentiel n°117 prévaut sur la Constitution.

Samir Dilou a également dit, qu’on vit dans une autocratie et que le président Saied s’est doté d’un ensemble de prérogatives et de pouvoirs qu’il qualifie de “pharaoniques, même Lamine Bey, Bourguiba et Ben Ali ne détenaient pas ces larges pouvoirs, en l’absence de toute autorité de contrôle de légalité ou de constitutionalité, ajoutant que ceux qui ont plébiscité Kais Saied et l’ont soutenu ne connaissent pas son programme.

En effet, la violation de la Constitution au motif que certaines parties ne la respectent plus, est un prétexte insensé. Enfin, “ce pays n’est pas la propriété de personne, non plus la  propriété du président de la République”.

Et d’ajouter : “Malheureusement, nous avons été vaincus, et nous n’avons pas pu tout au long de ces dernières années de mettre en place des réformes”

L’invité du programme Expresso a dénié l’hypothèse de la création d’un nouveau parti politique, soulignant que la lutte contre cette illégalité et illégitimité..

Concernant les dernières démissions du parti Ennahdha, il a admis que cette décision n’était pas facile, mais elle s’est imposée tout de même, étant donné que le Mouvement Ennahdha est responsable de cet isolement qu’il vit, et également responsable de ce qui se passe dans le pays.

“Nous n’avons pas fait marche arrière, nous sommes allés plus loin..”vers l’arrière de l’arrière”, a-t-il regretté.

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

A la une

Le ministre de l’éducation : Plus de 450 établissements scolaires seront restaurés dans les prochains mois

Le ministre de l’éducation, Fathi Ouesleti, a confirmé aujourd’hui, 27 septembre 2021, qu’il se rendra à l’école primaire Torbkhana au gouvernorat de Kasserine, pour examiner de près sa situation, suite aux consignes  du président Saied ordonnant hier le réaménagement de cette école primaire. Des responsables du ministère de l’agriculture vont l’accompagner lors de cette visite, selon le ministre de l’éducation, sachant que le plan de réaménagement de cette école est […]

today27 septembre 2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%