A la une

Taghouti : L’affaire des contrats de lobbying est infondée

today6 octobre 2021

Arrière-plan
share close

“La légitimité du président de la République, du Parlement, et des partis politiques passe par le processus électoral, et ce qui s’est passé après le 25 juillet a aggravé davantage la crise politique”, c’est ce qu’a indiqué, Abdelfateh Taghouti, membre du bureau exécutif 

du Mouvement Ennahdha, lors de sa présence ce mercredi, 6 octobre 2021, dans l’émission Hdhith Esse3a.

Selon lui, la présentation de faux chiffres concernant le nombre de manifestants par le président Saied porte atteinte à l’image de la présidence de la République, et ce, faisant allusion au 1,8 million de manifestants du 3 octobre 2021.

Rappelons dans ce contexte que la chaîne TV5 Monde a précisé que l’article selon lequel “plus d’1.8 million de partisans du président Kais Saied en Tunisie”, est un faux

Taghouti a fait savoir que le Mouvement ne s’oppose pas au président Saied. Il s’agit plutôt d’une divergence des visions entre les deux parties, ajoutant qu’Ennahdha a soutenu les gouvernements qui ont lutté contre la corruption et le terrorisme.

L’invité du programme Hdith Esse3a a affirmé que les critiques des autres partis ne comptent pas autant pour le Mouvement Ennahdha, et si le peuple tunisien considère que la responsabilité de la crise pluridimensionnelle que traverse le pays, incombe au Mouvement Ennahdha, “nous encaissons cela”.  Il a exprimé son inquiétude concernant l’indétermination de la durée des mesures exceptionnelles, et que le président se sert de ces mesures pour faire taire ses opposants.

Le membre du bureau exécutif du Mouvement Ennahdha a fait remarquer que le Mouvement Ennahdha n’a jamais été radicaliste, rappelant que le Mouvement a dénoncé le harcèlement de la présidente du parti destourien libre (PDL), Abir Moussi, quoiqu’elle soit leur rivale et qu’elle a entravé les activités du Parlement.

Il a dénoncé dans le même cadre l’absence de dialogue national et le retour de la dictature, insistant sur la nécessité que le dialogue réunisse toutes les parties pour qu’il soit abouti, sachant que le Mouvement Ennahdha n’a pas l’intention de participer à un dialogue formel et que les appels à l’exclusion d’Ennahdha de ce dialogue seront de nature à alimenter de nouvelles tensions et à approfondir la crise politique.

Interrogé sur le dossier du lobbying, Taghouti a indiqué qu’il s’agit d’un dossier infondé et que le Mouvement n’a versé aucun montant aux agences de lobbying étrangers, et que les partisans d’Ennahdha ont conclu des contrats conformément aux législations des pays étrangers.

Écrit par: Islam


Article précédent

A la une

Khaled Gaddour : La chute de la production de phosphate et des carburants est inquiétante

L’Institut de la gouvernance des ressources naturelles a organisé aujourd’hui, mercredi 6 octobre 2021, un webinaire sur le thème de la gouvernance des ressources en Tunisie : les mines, le pétrole et le gaz. L’ingénieur pétrolier et ancien ministre, Khaled Gadour, a indiqué lors de sa participation à ce webinaire que ces secteurs sont stratégiques et qu’une gouvernance effective desdits secteurs est un défi permanent vu les pressions liées à […]

today6 octobre 2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%