A la une

Achraf Aouadi-I WATCH : Que reste-t-il de la stratégie nationale de vaccination contre le Covid-19 ?

today27 mai 2021

Arrière-plan
share close

Le président de l’ONG I Watch, Mr Achraf Aouadi, a déclaré, lors de son passage mercredi 26 mai 2021, à l’émission 19/21, que le ministère de la santé semble insensible aux dépassements et au favoritisme constatés par l’organisation, et ce concernant l’irrespect du communiqué publié par le ministre de la santé le 5 novembre 2020 selon lequel,  les tests PCR sont gratuitement effectués s’agissant des patients admis dans les établissements hospitaliers publics. Ce communiqué, quoi qu’il soit clair et sans équivoque, est resté lettres mortes, et a fait souvent l’objet de dépassements.

Le jeune activiste a cité à titre d’exemple, le cas des tests effectués à titre gratuits aux ouvriers d’une entreprise privée à Zaghouan, en rappelant à cet effet, le même incident de la députée du Mouvement Ennahdha, qui a reçu une de dose de vaccin à titre de complaisance, sans qu’elle soit l’une des personnes prioritaires à la vaccination.

Les dérogations aux recommandations du ministère de la santé, par le ministère lui même, ne manquent pas. De surplus,100 000 doses de vaccin, ont été mis à la disposition des forces de l’ordre et des journalistes. Il a dénoncé le fait, qu’un système parallèle à la plateforme evax ne cesse de déroger à la stratégie de priorisation suivi dès le début de la campagne de la vaccination.

« Un simple citoyen, ne faisant pas partie d’un secteur privilégié ou d’un syndicat, n’a qu’à attendre.. », a-t-il regretté. A quoi sert donc d’imposer en premier lieu une stratégie qui sera par la suite malmenée et ignorée par ceux qui l’ont élaborée?

Rappelons que le premier juge d’instruction du Pôle judiciaire et financier  a émis  une demande de levée de l’immunité du député du parti Qalb Tounis Ghazi Karoui, au Président  de l’ARP et ce, depuis le 7 janvier 2021, une demande jusqu’à ce jour, sans réponse.

L’invité de l’émission 19/21 a exprimé son incertitude quant au sort de cette demande, face au mutisme, à l’immobilisme  et au laxisme de la présidence du parlement d’une part, et de la jurisprudence administrative antérieurement rendue en matière d’accès à l’information d’autre part.

«Il faut que la présidence du Parlement brise le silence et réagisse en urgence à l’affaire de levée de l’immunité», ajoute Mr Achraf Aouadi.

Dans le même contexte, le Président de la République s’est adressé, lors de sa réunion avec le Chef du gouvernement et le ministre de la défense nationale,  à la présidence du Parlement en vue de lever l’immunité des députés corrompus pour qu’ils soient soumis à la loi et poursuivis en justice.

 

 

Écrit par: Islam


Article précédent

Kais Saied

A la une

Kaïs Saïed : L’application de l’article 80 s’inscrit dans le cadre du respect de la légitimité constitutionnelle

Kaïs Saïed a accueilli, cet après midi du mercredi 26 mai 2021, au Palais présidentiel de Carthage, le Chef du gouvernement Hichem Mechichi et le ministre de la Défense nationale Brahim Bartaji. Lors de cette réunion publiée sur la page officielle de la Présidence de la République sur Facebook, il a exprimé sa déception quant aux allégations relatives au coup d’Etat constitutionnel présumé par le journal électronique Middle East Eye, suite […]

today26 mai 2021


0%