A la une

Imed Daimi: Il y a un encouragement à la corruption au sein des entreprises publiques

today24 mars 2021

Arrière-plan
share close

“Encourageant la corruption au sein des entreprises publiques”, c’est ainsi que le chef de l’Observatoire Raqabah Imed Daimi a qualifié, aujourd’hui 24 mars 2021, le retrait de la circulaire n ° 05 du 12 mars 2021 concernant “les charges pour les entreprises publiques et les établissements au titre des dépenses dues aux ministères, associations ou organisations ou à toute autre structure publique ou privée”.

Imed Daimi a estimé qu’il s’agissait d’un signal à l’UGTT en échange du silence sur d’autres lacunes, soulignant: “Cette circulaire a commencé à n’obtenir que quelques résultats, et si nous avons permis à l’expérience de se poursuivre, elle aurait obtenu de meilleurs résultats.” Il a indiqué que l’Observatoire déposera une plainte auprès du tribunal administratif afin d’invalider cette circulaire émise par la présidence du gouvernement et adressée aux ministres, notaires, gouverneurs et chefs d’établissements publics et d’entreprises.

En outre, Imed Daimi a déclaré que le syndicat comprend plus de 500 personnes à plein temps qui reçoivent leur salaire et leurs avantages de l’État, ce qui est interdit par la loi, ajoutant: “Un certain nombre de fonctionnaires a été licenciés car ils ont appliqué cette circulaire, à l’instar de Chiheb Ben Ahmed.” Et de poursuivre que la mauvaise gouvernance est la cause des pertes des entreprises publiques, il n’y avait aucun contrôle de l’État, et même les rapports de supervision étaient sans compte, en l’absence d’une centrale de surveillance pour porter plainte auprès de la justice.

Imed Daimi a dénoncé l’élaboration de rapports indiquant l’existence de détournements de fonds, et personne n’assume la responsabilité de prendre les mesures nécessaires dans un climat de manque de volonté et de vision globale, déclarant: “La surveillance des entreprises publiques est une responsabilité perdue, et la publication de juin 2020 a été fait pour arrêter l’hémorragie et empêcher les entreprises publiques de dépenser au profit de leurs ministères ou leurs syndicats.”

Nadya Bchir

 

Écrit par: Rassem Fessi


Article précédent

أمال القمري

Actualités

Amel Gomri: Des pôles techniques seront créés au sein de l’APII pour répondre aux besoins des promoteurs et des entreprises

La directrice des études générales du Centre d'études et de perspectives industrielles de l'Agence pour la promotion de l'industrie et de l’innovation, Amel Gomri a déclaré aujourd'hui, mercredi 24 mars 2021, lors de son intervention dans le programme Ecomag, au sujet d’une nouvelle stratégie concernant le rôle de l'agence, notamment dans l'environnement économique et de soutien aux petites et moyennes entreprises, qu’une étude sera présentée le 30 mars 2021, sous […]

today24 mars 2021


0%