Kamel Sahnoun: Il y a une volonté à faire vider les établissements publics des ingénieurs afin de les privatiser

Écrit par sur mars 17, 2021

Kamel Sahnoun, Doyen des Ingénieurs tunisiens, a déclaré aujourd’hui, mercredi 17 mars 2021, qu’il a été décidé de procéder à des mouvements sociaux poussés à partir de demain, jeudi, avec le début d’une journée de colère pour l’ingénieur, à partir de dix heures du matin devant le palais du gouvernement, la Kasbah, et ce, dans le cadre du retrait de la majoration spéciale pour les ingénieurs des entreprises et établissements publics. Sachant que ladite majoration a été préalablement approuvée par la présidence du gouvernement à travers le procès-verbal d’accord du 16 février 2021.

Kamel Sahnoun a déclaré qu’il y avait une intention permanente de vider les établissements publiques des ingénieurs et d’affaiblir leur rapport coût-efficacité en les préparant à la privatisation, indiquant que l’Ordre des ingénieurs a mené une étude en 2016 sur le statut matériel et moral des ingénieurs en Tunisie. Il en ressort que ces derniers sont le seul corps de métier après la révolution à ne pas avoir bénéficier d’une augmentation quelle qu’elle soit. Et d’expliquer que cela a conduit à une grande différence entre le salaire ajusté d’un ingénieur tunisien par rapport à un ingénieur marocain, car ce dernier est payé 4 fois le salaire d’un ingénieur tunisien.

L’invité d’Ecomag a confirmé que 3500 ingénieurs quittent le pays chaque année, expliquant que le salaire de l’ingénieur junior est supérieur à 1 500 dinars et que le salaire de l’ingénieur à la fin de sa carrière se situe à moins de 2 500 dinars en brut. Il a ajouté: « Si nos revendications ne sont pas satisfaites, nous procéderons à une grève de 5 jours, du lundi prochain au vendredi 02 avril. Si la paralysie survient dans certains établissements, le doyen des ingénieurs n’interviendra pas pour ordonner aux ingénieurs de les faire fonctionner les installations.”

Nadya Bchir


En ce moment

Titre

Artiste

Background