Express FM

Créateurs de Valeur

En ce moment

Titre

Artiste

Background

Le SNJT et la Fédération générale des médias ont décidé de poursuivre le maire du Kram en justice

Écrit par sur juin 10, 2021

Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) et la Fédération générale des médias ont décidé de porter plainte, aujourd’hui jeudi 10 juin 2021, contre le maire du Kram, suite à l’encerclement d’un groupe de personnes travaillant à ladite municipalité, du siège de la radio Shems Fm et l’agression verbale et physique de son personnel.

Les deux organismes syndicaux ont dénoncé cet incident fâcheux en affirmant que le gouvernement assume la responsabilité de ce qui s’est passé, par l’instrumentalisation flagrante et l’exploitation des moyens de l’Etat et sous le regard du ministère de l’intérieur et du ministère de la justice.

Le SNJT et la Fédération générale des médias ont, dans un communiqué conjoint, appelé le gouvernement et le ministère de l’intérieur à sécuriser le siège de la radio Shems Fm et protéger l’équipe de l’émission “La Matinale”, en ajoutant qu’ils sont prêts pour défendre la liberté d’expression et de veiller sur l’indépendance des médias.

Le maire du Kram Fathi Layouni et ses “milices” assumeront selon le même communiqué, la responsabilité découlant de toute atteinte éventuelle visant le personnel de la radio. 

Cette agression n’a pas exclusivement ciblé la radio Shems Fm et son personnel. Pire encore, elle vise l’Etat de droit et la liberté d’expression à travers le recours au banditisme et à “la loi de la jungle”.

« Ces agissements constituent ainsi des signes précurseurs annonciateurs du retour des “milices de la ruine”, mettant en péril la stabilité du pays et les acquis de l’Etat de droit et des institutions », lit-on dans le communiqué conjoint de la Fédération générale des médias et du SNJT.