Express FM

Créateurs de Valeur

En ce moment

Titre

Artiste

Background

Les producteurs médaillés, un parcours couronné de succès

Écrit par sur juillet 22, 2021

Depuis sa création en 2017 le Concours tunisien des produits du terroir, qui est aujourd’hui à sa troisième édition s’est révélé être un véritable levier de développement pour les agriculteurs, les producteurs et les transformateurs de ces produits.

Ce concours bisannuel organisé par l’Agence de Promotion des Investissements Agricoles (APIA) sous l’égide du Ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche et en collaboration avec le Ministère de l’Industrie et des PME et le Ministère du Tourisme et de l’Artisanat, bénéficie également de l’appui du «Projet d’accès aux marchés de produits agroalimentaires et de terroir» (PAMPAT 2) mis en œuvre par l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) et financé par le Secrétariat d’État à l’Economie de la Confédération Suisse (SECO).

Rappelons que ce concours se tiendra cette année au mois d’octobre prochain, les inscriptions ouvertes depuis le jeudi 20 mai devaient prendre fin le 20 juillet dernier. Compte tenu de la situation sanitaire exceptionnelle dans notre pays, la date d’enregistrement a été prolongée jusqu’au 6 août 2021. Les productrices et les producteurs sont invités à déposer les dossiers d’inscription de leurs produits auprès des Comités Régionaux (APIA et CRDA) créés au niveau de chaque Gouvernorat, et ce conformément aux dispositions du règlement du concours et aux instructions figurant dans le bulletin d’inscription téléchargeables sur la page www.concours-terroir.tn .

Le Concours tunisien des produits du terroir a été créé dans le but de promouvoir l’image de marque des produits de terroir, aussi bien en Tunisie qu’à l’étranger, à encourager l’amélioration de la qualité conformément aux attentes du marché et à valoriser le savoir-faire traditionnel des différentes régions tunisiennes. La mission a été couronnée de succès, avec des objectifs largement atteints et des résultats au-delà des espérances les plus optimistes.

Une vraie performance à mettre au crédit des organisateurs qui ont agrémenté cette épreuve par un vaste programme d’accompagnement et d’encadrement au profit des produits médaillés et de leurs promoteurs.

En effet, tous les producteurs primés sont unanimes pour reconnaître les attributs que leur ont décernés les médailles décrochées lors du Concours et leur impact indéniable en termes de valeur ajoutée et de contribution à la promotion de leurs produits.

Les témoignages livrés par certains de ces heureux élus n’est qu’une preuve irréfutable des répercussions positives de ces marques de reconnaissance sur leurs activités et des bénéfices et avantages qu’ils en ont tiré.

À la tête de Biozelfen, entreprise de transformation de la figue de barbarie biologique, Nakhli Boughdiri reconnaît que : « les médailles obtenues par BIOZELFEN au Concours tunisien des produits du terroir ont énormément contribué à faire connaître notre marque, aussi bien à l’échelle locale qu’à l’internationale. Ceci s’est traduit par une démultiplication de la demande sur tous nos produits. Tant et si bien que nous avons fait face, à deux reprises, à une rupture des stocks, notamment des produits médaillés. »

Parmi les premiers produits à avoir bénéficié du projet PAMPAT, la figue de Djebba a connu un incroyable essor qui a entraîné dans son sillage toute une région et sa population. Ferida Djebbi, du GDA KNOUZ DJEBBA, explique justement comment cette dynamique a complètement transformé sa vie et celle de ses concitoyens. « La figue de Djebba est passé d’un simple fruit, aussi banal que le commun des produits à un véritable pilier de développement de notre région et son moteur de croissance. La dynamique qui s’est créée grâce au PAMPAT a été couronnée de succès avec l’obtention de médailles au Concours tunisien des produits du terroir. Ces consécrations n’ont fait que renforcer notre optimisme et nos ambitions d’atteindre les sommets. »

Foued Guediche, de la société Sun Antipasti, spécialisée dans la transformation artisanale de légumes, avoue que : « l’apport du PAMPAT est indéniable dans le développement et la promotion des produits du terroir et notamment de la harissa tunisienne. La médaille d’or obtenue par notre Harissa piments fumés Jardins de Carthage a constitué un vrai tremplin pour le développement de nos ventes, nous encourageant ainsi à la diversification de notre gamme de produit à et la création de plusieurs nouveaux produits dérivés. »

Pour Najoua Dhiflaoui, présidente de la SMSA féminine Tahadi qui produit la harissa traditionnelle ERRIM, la médaille d’or gagnée au Concours tunisien des produits du terroir a constitué le vrai tournant pour son groupement et pour toutes les femmes qui y œuvrent. « Nous avons abordé la participation au Concours tunisien des produits du terroir comme celle d’un élève qui prépare un examen. La médaille d’or fut carrément quelque chose d’énorme pour nous. Cela a engendré un intérêt grandissant pour nos produits et beaucoup de curiosité de la part des consommateurs, ce qui n’a pas été sans conséquences sur les ventes qui ont connu une très forte hausse. Mais, le plus bénéfique, c’est cette force de caractère qu’elle a forgé en nous et la confiance en soi avec laquelle nous œuvrons depuis. Nous avons vaincu notre timidité et nous sommes désormais en mesure de fixer des objectifs et de mettre en place des stratégies pour aller de l’avant. »

La société de confitures et de confiseries créée depuis 2014 par Leyla Mezghenni, PAMPAM a gagné en qualité et notoriété grâce au Concours tunisien des produits du terroir, selon sa propriétaire. « L’avantage de ce Concours est de nous avoir mis en contact avec d’autres artisans et avec des produits d’autres régions. Ceci nous a permi de savoir d’où acheter les produits de terroir. Par exemple, nos grenades sont originaires de Testour et nos figues sont de Djebba. Avec le PAMPAT et l’APIA, nous avons également gagné en relations et en réseaux, notamment à l’international. C’est grâce à eux que nos produits ont pu voyager et devenir les ambassadeurs de la Tunisie, notamment au Maroc et en Europe. »

Gérante d’une épicerie fine, « Zohra la Vitrine du Terroir Tunisien », Leila Ben Sassi est le trait d’union entre les producteurs et les consommateurs. À ce titre, son témoignage est digne d’intérêt pour décrire toute cette dynamique qui s’est déclenchée avec le projet PAMPAT et le Concours tunisien des produits du terroir. « Le PAMPAT m’a beaucoup aidé dans ma mission grâce au rôle très important qu’il a joué dans le répertoriage des produits du terroir et des produits médaillés. Avec l’annuaire des producteurs médaillés qu’il a mis à notre disposition, notre tâche a été facilitée.»

Ces témoignages reflètent l’impact important qu’a pu avoir le Concours sur les producteurs médaillés leur donnant une plus grande visibilité et l’occasion de faire partie d’un réseau qui se consolide et qui construit chaque jour davantage ses contours. Les produits de terroir sont en train de devenir un secteur à part entière sur lequel la Tunisie va pouvoir miser pour améliorer ses exportations et se positionner sur de nouveaux marchés.

Liens aux témoignages des entreprises médaillées :