Express FM

Créateurs de Valeur

En ce moment

Titre

Artiste

Background

Omar Bouzouada: La nouvelle loi sur l’investissement a apporté de nombreuses incitations à l’investissement

Écrit par sur mai 6, 2021

Le directeur général de l’Agence de promotion, de l’industrie et de l’innovation (APII), Omar Bouzouada a déclaré aujourd’hui, jeudi 06 mai 2021, lors de sa présence dans le programme Expresso, que la loi 72 a grandement contribué à attirer les investissements directs étrangers, notant qu’en 1993 un Code a été lancé afin d’encourager les investissements, car il accordait des privilèges dans certains secteurs.

Il a ajouté qu’après 1993, le produit tunisien s’est confronté en concurrence avec les produits importés sans restrictions et sans autorisations d’importation dans la plupart des secteurs, en plus d’autres mesures telles que notamment le programme d’amélioration de la compétitivité, le programme national de recherche et d’innovation, ainsi que la création de centres techniques sectoriels afin d’aider chaque secteur à améliorer sa qualité et sa compétitivité en vue de son positionnement sur le marché intérieur et sur le marché extérieur.

Omar Bouzouada a souligné que la Tunisie a atteint ses objectifs au niveau régional et dispose d’un site industriel ainsi que de nombreuses incitations qui attirent les investisseurs étrangers en Tunisie, et dans tous les secteurs. Et de poursuivre qu’en 2016, la nouvelle loi sur l’investissement a introduit de nouveaux mécanismes, y compris le renouvellement, et les systèmes industriels. Il a expliqué de même que la nouvelle loi sur l’investissement a apporté de nombreux encouragements à la fois dans des secteurs prometteurs permettant d’exporter, aussi bien dans les secteurs technologiques que dans le système économique intégré.

Omar Bouzouada a expliqué qu’il existe des concessions d’investissements technologiques prioritaires qui permettent à l’industriel de bénéficier de subventions de l’Etat et qu’au bout de deux ans, il peut bénéficier de subventions à travers le programme de réhabilitation pour tous les investissements stratégiques, en plus du programme de développement et de renouvellement.

Il a souligné que le ministère de l’Industrie, de l’Énergie et des Mines dispose de tous ces mécanismes qui se manifestent à travers la priorisation du produit local par rapport aux produits importés à 10%, et en encourageant l’exportation des produits tunisiens. Omar Bouzouada a expliqué que l’État tunisien mène un important travail stratégique dans le domaine de la formation professionnelle et de la mise à disposition de main-d’œuvre.

Nadya Bchir