Express FM

Créateurs de Valeur

En ce moment

Titre

Artiste

Background

Samir Chtourou: Le ministère de la Santé n’a fourni aucune statistique permettant de connaître le coût des accidents médicaux

Écrit par sur mai 3, 2021

Le coordinateur général des syndicats de prestataires de services médicaux, Samir Chtourou a confirmé aujourd’hui, lundi 03 mai 2021, lors de son passage au programme Expresso, que le projet de loi sur les droits des patients et la responsabilité médicale présente plusieurs faiblesses. Il a expliqué que les problèmes d’erreurs médicales et d’accidents médicaux passaient autrefois pour des erreurs pénales, mais maintenant le ministère de la Santé a proposé la création d’un fonds pour compenser les dommages liés au traitement et lui confier la tâche d’indemniser les erreurs médicales et accidents médicaux.

Dans le même propos, Samir Chtourou a indiqué que la demande de coordination était liée à rien d’autre que des erreurs médicales, soulignant: “Parce que les erreurs médicales sont celles dont nous sommes responsables en tant que professionnels, mais les accidents médicaux ne sont pas considérés à la même enseigne”, a-t-il déclaré.

Et de poursuivre qu’il y avait plusieurs réserves à propos de ce fonds, à savoir que le pourcentage d’erreurs médicales est inférieur au pourcentage d’accidents médicaux, expliquant que 4% est le pourcentage d’erreurs médicales et 96% est le pourcentage d’accidents médicaux, et cela entraînera un coût élevé pour le fonds.

Il a déclaré: “Le ministère de la Santé ne nous a fourni aucune étude statistique nous permettant de connaître le coût des accidents médicaux, et nous craignons que les dépenses du fonds ne soient injustes.” Samir Chtourou a ajouté que des propositions ont été soumises au comité, y compris la planification de ces indemnités, mais que celui-ci les a rejetées, ce qui entraînera des inégalités entre les citoyens, notant que parmi les points qui ont été invoqués, il y a un degré minimal de déchéance de l’indemnisation .

L’invité d’Expresso a indiqué que ce projet contient plusieurs chapitres qui vont changer la profondeur de la relation entre les professionnels de santé et les patients, expliquant que ces chapitres stipulent qu’il est nécessaire que le patient soit informé de la maladie qu’il a via un écrit par le médecin et signé par le patient.

Nadya Bchir