Express FM

Créateurs de Valeur

En ce moment

Titre

Artiste

Background

Anis Wahabi: Nous avons des précédents avec le FMI en ne respectant pas les conditions des accords

Écrit par sur avril 27, 2021

L’expert comptable, Anis Wahabi a déclaré aujourd’hui, mardi 27 avril 2021, lors de sa présence dans le programme Expresso, qu’une délégation gouvernementale composée du ministre des Finances et de l’Appui à l’investissement, Ali Koôli, le gouverneur de la La Banque centrale, Marwan Abbasi, et des représentants des partis sociaux, effectueront une visite officielle à Washington dans le cadre des consultations entre la Tunisie et le Fonds monétaire international, afin que la délégation du gouvernement tunisien présente les grandes lignes de l’économie programme de réformes.

Il a souligné que le programme avec le FMI a été suspendu en 2018, en raison du non-respect par la Tunisie des conditions fixées par le Fonds, qui sont formulées en réformes (comme les subventions et le crédit-bail public …). « Nous avons des précédents avec le FMI en ne respectant pas les conditions des accords« , a déclaré Anis Wahabi.

L’expert-comptable a indiqué que le Fonds monétaire international avait demandé au gouvernement tunisien de mettre en place un programme complet de réformes assorti de garanties pour leur mise en œuvre et avec l’approbation des partis sociaux, afin d’accorder à la Tunisie un nouveau prêt. Et d’expliquer que le gouvernement, dans une mesure d’anticipation, a commencé à mettre en œuvre les conditions du FMI, en approuvant une augmentation de 100 millimes par an du prix du carburant et une augmentation de 100 millimes du prix du sucre. Anis Wahabi a souligné que l’État a annoncé qu’à partir de juin, il augmentera progressivement les subventions dans tous les matériaux subventionnés.

Dans le même propos, l’expert-comptable a souligné que le gouvernement a mené des consultations avec les deux partenaires sociaux, à savoir l’UGTT et l’UTICA, et que deux accords ont été signés entre les trois parties prenantes, où des comités de travail et de réflexion ont été créés autour de nombreux sujets concernant les entreprises publiques, la Caisse de compensation, l’amélioration du climat d’investissement et le partenariat entre le secteur public et privé.

L’invité d’Expresso a ajouté que le dossier que le gouvernement présentera au Fonds monétaire international contient quelques réalisations, indiquant que l’objectif de cette visite est de rétablir les relations entre la Tunisie et le FMI, et de discuter du nouveau programme.

D’autre part, Anis Wahabi a expliqué que la situation des entreprises tunisiennes est difficile en raison de la pandémie de Coronavirus et de son impact sur l’économie et les finances publiques tunisiennes. Et d’indiquer que l’économie tunisienne s’est détériorée pendant des années en raison du manque de grandes réformes et d’une vision claire, soulignant que les entreprises étrangères ne peuvent pas investir en Tunisie.

Nadya Bchir