A la une

Hichem Elloumi : Le secteur privé pourra être un levier de croissance dans les régions.

todayoctobre 25, 2021

Arrière-plan
share close

Hichem Elloumi, vice-président de l’UTICA, a déclaré aujourd’hui, le 25 octobre 2021, au micro de radio Express Fm, que le tissu économique et industriel tunisie est « honorable », rappelant que la Tunisie était le premier pays africain exportateur des produits industriels vers l’Union européenne en 2021 et que de nombreux secteurs traversent des crises économiques aggravées par la crise liée au covid-19.

Elloumi a mis l’accent, lors de son passage dans l’émission Ecomag, sur la nécessité de mettre en place des stratégies sectorielles industrielles, considérant que le chômage est le plus grand problème en Tunisie, et que plus de 30% des jeunes sont en situation de chômage.

Il a estimé à ce propos que le secteur textile en Tunisie est prometteur et a une grande valeur ajoutée, notant que la Tunisie a un fort potentiel et un grand pouvoir compétitif, ce qui permettra d’aller de l’avant pour créer de la richesse et des emplois.

Le vice-président de l’UTICA s’est aussi exprimé sur la campagne de critiques et de diffamation, ciblant les hommes d’affaires, les industriels et les artisans, il a dit “nous devons travailler ensemble, pas les uns contre les autres!” Et d’ajouter : “Nous souffrons de la culture de l’échec, tandis que la Tunisie est un vivier d’opportunités”

Selon lui, la vulgarisation des textes juridiques et leur clarté seront de nature à booster l’investissement, soulignant que l’UTICA a toujours collaboré avec les gouvernements lors de la préparation des textes juridiques relatifs au secteur économique.

Et d’enchaîner que le secteur privé est prêt à jouer son rôle comme un dynamo de croissance et de développement dans les régions côtières et les autres régions de la République, ajoutant que le manque d’investissement dans les régions d’intérieur est lié à la dégradation de l’infrastructure. “Il est inconcevable de demander aux investisseurs d’implémenter des projets dans des régions dépourvues d’une infrastructure et d’un climat favorable à l’investissement.

L’invité de l’émission Ecomag a également critiqué la lenteur au niveau de la réalisation des projets, appelant à simplifier les procédures et les lois relatives en matière d’investissement.

Et de poursuivre qu’il est important d’instaurer la culture de travail considérant que le tunisien est un investisseur audacieux et courageux.

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

A la une

Néji Jalloul : J’ai échoué dans le cadre du sytème de corruption, j’ai commis des erreurs et j’assume ma responsabilité!

“La politique, c'est comme le football, un jeu collectif, un jeu d'équipe qui ne peut pas reposer sur un seul joueur”. C’est ce qu’a indiqué, Néji Jalloul, président de la Coalition nationale tunisienne, ce lundi 25 octobre, lors de sa présence dans l’émission Hdith Essea3a. Au micro de Walid Ben Rhouma, Jalloul a fait savoir qu’il n’y avait pas de partis politiques en Tunisie, et que le seul véritable parti, […]

todayoctobre 25, 2021 1

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%