A la une

Hsouna Nasfi : Kais Saied, un Califat qui accapare tous les pouvoirs!

today24 septembre 2021

Arrière-plan
share close

Le président du Bloc de la Réforme nationale, Hsouna Nasfi, a dit  ce vendredi 24 septembre 2021, que le président de la République a décrété beaucoup de décisions sous forme de décret présidentiel et n’a pas dissout le Parlement.

Lors de sa présence dans l’émission Hdith Esse3a, Nasfi a indiqué qu’il s’agit bien d’un régime républicain et non pas présidentiel, s’adressant aux parties soutenant les décisions du 25 juillet. Et d’ajouter : “Bienvenue dans le nouvel État du Califat, nous avons désormais un commandant des croyants qui règne tout seul et accapare tous les pouvoirs”.

Le président de la République représente à la fois le gouvernement et le pouvoir de contrôle, selon Hsouna Nasfi, notant qu’il a aussi empiété sur les prérogatives du pouvoir judiciaire. Cela ne peut être qu’un “régime absolutiste”.

L’invité de l’émission Hdhith Esse3a a fait remarquer que le député ne perd sa qualité que dans l’hypothèse de la dissolution du Parlement ou de démission.

Encore faut-il noter que les mesures exceptionnelles annoncées par le président ne sont pas provisoires et ont un caractère permanent, sachant que le président, Kais Saied, a dépassé le texte et le contexte de l’activation de l’article 80 de la Constitution.

Et de poursuivre que Kais Saied, ne représente pas les 12 millions tunisiens et n’est pas le porte-parole de la volonté du peuple. Hsouna Nasfi a également souligné que toutes les décisions prises par Kais Saied, depuis son élection à la tête du pouvoir exécutif visent à partager le peuple tunisien, en utilisant “Nous” quand il s’agit de lui et de ses alliés, et “Les autres”, en évoquant ses opposants.

Écrit par: Islam


Article précédent

A la une

Monji Rahoui : La date du 25 juillet correspond à la chute du Mouvement Ennahdha et des milliers de morts évités grâce à Kais Saied

L’ancien député et dirigeant du Parti des patriotes démocrates unifiés (PPDU), a assuré que la date du 25 juillet 2021, correspond à la chute du Mouvement Ennahdha. Lors de sa présence dans l’émission Expresso du 24 septembre 2021, il a rappelé que la Constitution tunisienne de 2014 a été violée à l'occasion de chaque plénière sous le dôme du Parlement, ajoutant que cette Constitution est dépourvue de toute légitimité pour […]

today24 septembre 2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%