A la une

Imed Sboui: Le projet Métro léger de sfax sera réalisé dans les délais

today6 novembre 2021

Arrière-plan
share close

Imed Sboui, responsable de la Société du Métro Sfax,  a dit aujourd’hui, samedi 6 novembre 2021 que le projet métro Sfax est l’aboutissement de plusieurs études réalisées par le ministère des transports entre septembre 2011 et janvier 2014, pour doter le gouvernement d’un réseau de métro en vue de faciliter le transport des citoyens.

L’invité de l’émission Ligne Rouge a fait savoir que la création de la société Métro Sfax a été faite conformément au décret gouvernemental de 2015, soulignant que le président-directeur général de la société est en retraite depuis février 2021, et ajoutant que la situation générale du pays a imposé que le Conseil d’administration soit dirigé par une personne chargée de gérer le projet.

Il a ajouté que les problèmes d’expropriation ont été résolus au cours de cette année pour surmonter les difficultés foncières entravant l’avancement du projet.

L’invité de l’émission Ligne Rouge a indiqué que l’activité de la société s’est poursuivie cette année tout au long de cette année, et qu’un accord a été conclu avec l’Office de la topographie et du cadastre (OTC) portant sur les terrains qui seront expropriés, sachant que les inspections sur terrain ont été démarrées après le démarrage des procédures d’expropriation et d’indemnisation.

Il a noté que la première tranche du projet, couvrant 13.5 kilomètres, est estimée de 1040 millions de dinars sans compter les taxes, et ce, entre 2016-2019. 

Et de poursuivre qu’un accord pour le déplacement des réseaux de télécommunication a été conclu avec les deux opérateurs privés, soulignant qu’une réunion avec les ministres de l’énergie, de l’agriculture et des communications pour accélérer les procédures de déplacements des autres réseaux d’eau potable, faisant savoir que cette opération coûte plus de 19 millions de dinars.

Il a noté qu’un retard a été constaté en rapport avec le réseau de l’ONAS et Tunisie Télécom, sachant que ces empêchements sont dûs au manque des ressources humaines nécessaires pour accomplir les travaux.

Sbouîi a fait savoir que les appels d’offre de partenariat entre le secteur privé et le secteur public seront ouverts dès le début de 2022, rappelant que la société oeuvre pour que le projet soit réalisé dans les délais fixés et qu’une commission technique au niveau du ministère des transports a été créée pour surmonter les difficultés actuelles.

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

A la une

AnisAnis Ben Rayana : Le taux de remplissage des barrages ne dépasse pas 31.4%

L’expert en agriculture, Anis Ben Rayana, a dit, ce samedi 6 novembre 2021, lors de son passage dans l'émission Expresso Weekend,  que les ressources en eau dans les barrages tunisiens sont faibles, avec un déficit de 73 millions de mètres cubes, et ne dépassent pas 125,8 millions de mètres cubes par rapport à la moyenne habituelle ( soit 198.8 millions de mètres cubes). Concernant la production céréalière, Ben Rayana a […]

today6 novembre 2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%