A la une

Jawher Ben Mbarek : Le peuple exprime sa volonté à travers le scrutin et non pas les klaxons des voitures du 25 juillet

today14 octobre 2021 1

Arrière-plan
share close

Le professeur de droit constitutionnel, Jawher Ben Mbarek, a déclaré, ce jeudi 14 octobre 2021, que le président Saied a perpétré un coup d’Etat constitutionnel et que tous les putschs et les régimes despotiques ont été générés par un pouvoir autocratique, dénonçant l’irrespect de la loi et le gel de la Constitution par le président Saied.

Lors de sa présence dans l’émission Hdith Esse3a, Ben Mbarek, a indiqué que le chef de l’Etat, Kais Saied a pourri davantage la situation politique, en considérant qu’il avait sauvé le pays le 25 juillet et résolu les crises antérieures à cette date. 

“Kais Saied est dans une situation embarrassante, étant seul contre tous. Il doit quitter sa tour et venir nous parler”, a-t-il dit.

Le président Saied doit, selon Ben Mbarek, présenter un projet d’amendement de la Constitution, soulignant que ses réserves sur la Constitution ne justifient pas ce coup d’Etat, rappelant qu’il a prêté serment sur la Constitution lors de la campagne  électorale.

“Tous les putschistes parlent la langue de Saied, mais le discours de Saied est exceptionnelle dans les livres de l’histoire et de la géographie!”, a également souligné Jawher Ben Mbarek, ajoutant que celui qui qualifie ses opposants d’insectes, de virus, de diables adopte un discours dépourvu de toute éthique.

Et de poursuivre que la volonté du peuple se traduit par le scrutin et non pas par les klaxons des voitures du 25 juillet, faisant savoir que le discours de Saied sur la légitimité et la légalité n’est qu’une couverture pour justifier ses pratiques putschistes.

L’invité du programme Hdith Esse3a a accusé Kais Saied d’usurpation de toutes les prérogatives du gouvernement et du Parlement, sans contrôle ni limitation dans le temps, rappelant que la crise est en l’essence politique et constitutionnelle et que la sortie de crise ne pourrait être trouvée que par le biais d’un consensus respectant la Constitution.

Et de poursuivre que Kais Saied ne communique pas avec les partis politiques qui l’ont soutenus le 25 juillet et le décret du 22 septembre il, soulignant qu’il l’avait soutenu dans les présidentielles de 2019.

 

Écrit par: Islam


Article précédent

A la une

Ahmed Ounaies : Le gouvernement Bouden semble, a priori, digne de confiance et a envoyé des signes positifs aux partenaires de la Tunisie

L’ancien diplomate, Ahmed Ounaies, a estimé lors de son passage dans l'émission Expresso du 14 octobre 2021, que la formation du gouvernement Najla Bouden, a envoyé une lueur d’espoir et des messages positifs aux partenaires de la Tunisie à l’étranger, ajoutant que la composition du gouvernement semble a priori, digne de confiance, vu l’expérience et les qualités scientifiques et professionnelles de ses membres. Au micro de Wassim Belarbi, Ounaies a […]

today14 octobre 2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%