A la une

La BCT exprime sa forte préoccupation quant au retard accusé dans la mobilisation des ressources extérieures nécessaires pour le financement du budget de l’Etat

today03/02/2022

Arrière-plan
share close

Lors de sa réunion mensuelle tenue le 2 février 2022, le Conseil d’administration de la Banque centrale de Tunisie sa profonde préoccupation  quant au retard dans la mobilisation des ressources extérieures nécessaires pour le financement du budget de l’Etat pour 2022, selon un communiqué publié par la BCT, ce jeudi 3 février 2022.

Le Conseil d’administration de la BCT a incité toutes les parties prenantes à trouver un consensus sur les réformes à engager pour relancer les négociations avec le Fonds monétaire international (FMI).

Selon la même source, la BCT a insisté sur l’importance de l’engagement des réformes structurelles par le gouvernement afin de booster la croissance économique et garantir une bonne gestion du budget. Ce qui permettra d’accéder aux ressources extérieures nécessaires pour le financement du budget de l’Etat pour 2022, mais aussi d’éviter le recours au financement monétaire dont les répercussions seront très lourdes sur la stabilité financière et monétaire en Tunisie.

La persistance des pressions inflationnistes

Au sujet de la hausse des prix, le Conseil d’administration de la BCT a souligné que la tendance haussière de l’inflation s’est poursuivie en 2021 et se poursuivra pour une durée plus longue que celle prévue par la banque. En effet, le taux d’inflation a atteint 6,6% en décembre 2021, contre 6,4% en novembre et 4,9% une année auparavant

De même, les pressions inflationnistes persistent et sont constatées notamment au niveau des principaux indicateurs de l’inflation sous-jacente, tels que l’inflation hors produits alimentaires frais et prix administrés et l’inflation hors alimentation et énergie.La BCT s’attend à une poursuite de la hausse des prix, d’autant plus que les prix internationaux sont également en hausse, particulièrement ceux des produits importés, indique le même communiqué.

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

A la une

Layth Ben Bchir : La garantie de la sécurité alimentaire passe par la révision de notre politique agricole

Invité du programme Expresso du 3 février 2022, le président du Syndicat des agriculteurs tunisiens, Layth Ben Bchir, a déclaré que l’Etat doit choisir entre le soutien de la production céréalière et les cultures stratégiques pour l’alimentation des humains et des animaux, ou le développement de la production de la tomate et de fraises, d’autant plus que les terres fertiles sont de plus en plus rares et les ressources hydrauliques […]

today03/02/2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%