A la une

La décharge des déchets d’El Gonna est conforme aux normes environnementales

today10 novembre 2021

Arrière-plan
share close

Sofiane Soussi, directeur de l’Agence nationale de gestion des déchets, a déclaré ce mercredi 10 novembre 2021,  au micro de radio Express Fm, que le ministère de l’environnement a mis en place une cellule de crise en vue de trouver des solutions à la crise de gestion des déchets.

Il a ajouté , lors de sa présence dans l’émission Expresso, que la décharge El Gonna située à Agareb au gouvernorat de sfax est soumise au contrôle de l’Agence de gestion des déchets et qu’elle s’étend sur 36 hectares, sachant que le ministère a commencé, depuis 5 ans, des études pour mettre en place des unités de recyclage et de valorisation pour réduire les déchets, qui sont définitivement enterrés.

24 mille tonnes d’ordures dans les rues de Sfax 

Le directeur de l’Agence nationale de gestion des déchets a dit que cette décharge est nuisible aux habitants d’Agareb, ajoutant qu’il n’y a pas de solutions alternatives à ce problème écologique, avec plus de 24 mille tonnes d’ordures entassées dans les rues de Sfax suite à la fermeture de la décharge d’Agareb.

Il a fait savoir que la société civile a contraint l’Agence nationale de gestion des déchets à fermer la décharge El Gonna, malgré l’absence d’une solution alternative, notant que l’exploitation de cette décharge est accordée à une entreprise en vertu d’un contrat et l’Etat ne peut pas le résilier, tout en assurant que le droit du citoyen à un environnement sain est garanti.

La durée d’exploitation de 5 ans ne concerne qu’une seule partie de la décharge

Au sujet de la durée d’exploitation ( de 2008 à 2013), l’invité de l’émission Expresso a souligné qu’elle ne couvre qu’une seule partie de la décharge et que l’exploitation de l’intégralité de la centrale varie entre 15 et 25 ans, sachant que la première zone a été fermée en 2014 et d’autres zones ont été ouvertes conformément aux mesures environnementales légales.

Et d’ajouter qu’il est d’une extrême urgence de collecter les déchets et de les déposer à la décharge d’El Gonna pour éviter une catastrophe écologique puisque 60% des déchets sont organiques.

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

A la une

L’état de santé du professeur agressé au Lycée Ibn Rachik d’Ezzahra s’est amélioré

Le médecin traitant de l’enseignant Sahbi Ben Slama agressé au lycée Ibn Rachik d’Ezzahra par l’un des élèves, Mahdi El Keteb, a déclaré aujourd’hui, le 10 novembre 2021, lors de son passage dans l’émission Expresso, qu'il a repris conscience et que son état s’est stabilisé. Dr Kateb, ancien élève au lycée Ibn Rachik a indiqué que l’état de Ben Slama a dépassé le seuil critique et que les différentes opérations […]

today10 novembre 2021 1

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%