A la une

Nabil Hajji : La révision de la Constitution ne peut pas être considérée comme une mesure exceptionnelle au sens de l’article 80

todayseptembre 13, 2021

Arrière-plan
share close

“Personne ne peut deviner les intentions de Kais Saied mijote le président de la République, Kais Saied”, a affirmé le député du Courant démocratique, Nabil Hajji, lors de son passage aujourd’hui, le 13 septembre 2021, dans l’émission Le Grand Express, ajoutant que les espoirs des tunisiens s’estompent peu à peu au fil des jours.

Hajji a précisé qu’il n’est pas possible de réviser la Constitution, puisque cet éventuel amendement ne peut pas être considéré comme une mesure exceptionnelle au sens de l’article 80 de la Constitution.

Concernant la formation du gouvernement, l’invité de l’émission Le Grand Express a souligné que cela est beaucoup plus aisé maintenant vu la centralisation des pouvoirs dans les mains de Kais Saied, ajoutant que ce dernier fait, lui aussi, partie de système qu’il envisage changer, alors qu’il n’est pas en droit de le faire à sa guise.

Selon lui, la révision constitutionnelle pourrait être faite suite à l’élection d’un nouveau Parlement. Dans le même contexte, il a rappelé que les tunisiens étaient enthousiastes le 25 juillet et ont félicité les décisions de Saied en raison de l’éviction du Mouvement Ennahdha et de ses alliés  du pouvoir.

“Notre véritable problème n’est pas lié à la lettre du texte constitutionnel, mais plutôt à la classe politique et de son détournement des lois”, a assuré Hajji, notant que l’amendement de la Constitution sera sans intérêt s’il ne soit pas accompagné du changement du système corrompu.

Et d’ajouter :” Il parait que le président Saied n’a pas trouvé la bonne personne pour être à la tête du gouvernement. Il se peut aussi qu’il ne veut pas que sa popularité s’éclipse avec la désignation du nouveau chef du gouvernement, étant depuis le 25 juillet, seul sous le feu des projecteurs.

Dans un autre contexte, Nabil Hajji a appelé Kais Saied à poursuivre tous ceux qui ont porté atteinte au peuple tunisien.

 

Écrit par: Islam


Article précédent

A la une

Hichem Snoussi : La régression des médias publics s’explique par leur tendance unilatéraliste

Le membre de la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA), Hichem Snoussi, a affirmé que la régrssion des médias publics par rapport aux médias privés s’explique, entre autres, par l’irrespect du pluralisme et de la diversité par ces médias,  En fait, dans la plupart des cas, la ligne éditoriale suivie par les institutions médiatiques ne sont pas respectées, selon Hichem Snoussi, sachant que les propriétaires des médias privés […]

todayseptembre 13, 2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%