A la une

Noureddine Taboubi : Celui qui veut organiser un dialogue national en excluant l’UGTT, alors qu’il le fasse!

today25/10/2021 24

Arrière-plan
share close

Le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Tabboubi, a fait savoir que l’UGTT a appelé la présidence de la République de lui présenter sa vision du dialogue nationale qui sera prochainement organisé avec les jeunes et que la présidence n’a pas, jusqu’alors, réagi à cette demande.

Lors de sa participation à une conférence tenue aujourd’hui, lundi 25 octobre 2021, sur les horizons et les défis du travail syndical dans le cadre de l’accord portant création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), Taboubi a dit que les jeunes sont  représentés dans des structures relevant de la société civile et les partis politiques, qui doivent eux aussi faire partie de ce dialogue national initié par Kais Saied.

“Le temps est à l’action. Il n’est plus aux paroles, aux promesses et au partage des tunisiens”, a-t-il insisté, ajoutant : “celui qui a l’intention d’organiser seul un dialogue, en excluant l’UGTT, la société civile et les partis politiques, qu’il le fasse. Il est libre de le faire!”.

Concernant cet éventuel dialogue, le secrétaire général de l’UGTT a révélé qu’une grande partie de la classe politique a freiné l’organisation de ce dialogue, ce qui a aggravé davantage la crise politique, appelant ainsi l’organisation syndicale à être plus rationnel et faire preuve de sagesse.

Il a aussi appelé à instaurer un régime politique qui n’ouvre plus la porte à l’autocratie et le règne d’une seule personne, indiquant que le peuple tunisien aspire à un régime équilibré régi par les principes du contrôle et de la responsabilité.

Et de poursuivre que l’UGTT  n’est pas en conflit avec la présidence de la République,et ce, malgré la différence de nos visions.

 

Écrit par: Islam Sassi



0%