A la une

Sadok Belaid : La nouvelle Constitution sera « économique » et non pas « politique »

today06/06/2022 72 1

Background
share close

Au micro de Wassim Bel Arbi, le président de la Commission nationale consultative pour une nouvelle République, le doyen Sadok Belaid, a précisé que la mission principale de la commission consiste à élaborer le projet de la nouvelle Constitution. Le président de la République peut charger ladite commission d’autres missions consultatives après l’élaboration du projet de la Constitution.

Lors de sa présence dans l’émission Expresso, Belaid a fait savoir que le président de la République ne lui a dicté aucune consigne. Il l’a tout simplement chargé de préparer un projet de Constitution dans un délai qui ne dépasse pas le 15 juin. 

“Rédiger une Constitution dans 10 jours est une mission impossible. Je l’ai accepté puisqu’il s’agit d’une question vitale pour le pays, car la Constitution est le pivot de tout l’édifice juridique et institutionnel dans le pays”, affirme Sadok Belaid.

L’invité de l’émission Expresso a souligné que la Constitution gelée ne consacre pas les objectifs de la Constitution, réitérant que le président de la République l’a chargé de rédiger une Constitution qui répond aux défis des  50 prochaines années en comptant sur son expérience dans le domaine.

Le président de la Commission nationale consultative a révélé qu’il a préparé une Constitution au cours d’un mois, et ce n’est point une première, rappelant que 41 personnes ont proposé des projets de Constitution et l’ont soumises à l’Assemblée constituante avant l’approbation de la Constitution de 2014.

Il a expliqué que la préparation de la Constitution sera assurée par la commission juridique et la commission sociale et économique, soulignant que plusieurs problèmes seront abordés par la deuxième commission qui sera composée de deux sous-commissions : une commission pour appréhender les problèmes des jeunes en vue de mettre en place une sorte d’un contrat social permettant de garantir les conditions favorables à l’emploi, et une autre baptisée “l’avenir de demain”, qui se penchera sur la question de la numérisation.

“La prochaine Constitution sera économique et ce, contrairement à la Constitution de 2014 qui était en l’essence politisée”, déclare Sadok Belaid, ajoutant que sa mission prendra fin lorsqu’il délivre le projet de la Constitution au président de la République.

Actuellement, la commission se compose de 42 membres et ce chiffre pourrait atteindre les 50, selon Belaid. Il a indiqué, dans ce sens, qu’il a appelé de nombreux spécialistes en économie de préparer un document présentant les différentes approches économiques pour le développement économique en Tunisie, dont notamment Hechmi Aliya, Radhia Meddeb Ahmed Friâa et tant d’autres spécialistes qui ont été appelés à présenter leurs propositions d’ici mardi 7 juin 2022.

Une commission restreinte composée de 5 membres sera formée pour discuter ces propositions, qui seront résumées pour répondre à une vingtaine de questions posées par la commission.

Et de poursuivre qu’une réunion se tiendra, mercredi 8 juin 2022, en présence de nombreux universitaires, signalant que 80% des articles de la nouvelle Constitution seront courts et ne dépassent pas une ligne et demie.

A lire aussi : Sadok Belaid : Je ferai en sorte que la nouvelle Constitution garantisse les droits et les libertés

Written by: Islam Sassi



0%