A la une

Boujdaria : Le nombre réel des contaminations au Covid-19 est 10 fois plus supérieur que les chiffres officiels

today14 janvier 2022

Arrière-plan
share close

Le chef  du service d’urgence à l’Hôpital Abderrahmen Mami, Dr Rafik Boujdaria, a affirmé que la Tunisie connaît de plus en plus une courbe de contamination ascendante avec la propagation fulgurante du variant Omicron.

Cette propagation rapide du virus aura des répercussions néfastes sur le système sanitaire, selon lui, sachant que le nombre de contaminations déclarées ne représente que les cas découverts, tandis que le nombre réel est dix fois supérieur à ces chiffres officiels du ministère de la santé.

Lors de son intervention dans l’émission Smart-Conso, il a précisé que la flambée des contaminations est due à l’irrespect des mesures préventives, appelant à cet effet de porter les masques, aérer les espaces fermés et de respecter la distanciation sociale.

Il a ajouté qu’il faut veiller sur la préservation de la santé des sujets âgés et ceux qui souffrent de maladies chroniques. Ces personnes vulnérables doivent recevoir la troisième dose du vaccin pour renforcer leur système immunitaire.

“Nous atteindrons le pic épidémique d’ici 2 ou 3 semaines. Cette vague épidémique du variant Omicron peut durer jusqu’à 8 semaines”, a-t-il annoncé.

Dr Boujdaria a espéré que le variant Omicron contribue au renforcement de l’immunité collective vu la rapidité de la contagion et ses symptômes moins féroces que le variant Delta, et avec lesquels on peut vivre à long terme.

Et de poursuivre qu’on ne peut évaluer la pertinence et l’efficacité des nouvelles mesures sanitaires qu’après une quinzaine de jours, soulignant qu’il aurait été préférable de décréter un couvre-feu sur l’ensemble du territoire tunisien.

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

A la une

Jihed Haj Salem : La consultation nationale électronique n’est pas une alternative judicieuse

Jihed Haj Salem, chercheur en sciences sociales qui travaille sur les jeunes dans les quartiers populaires, a indiqué, ce vendredi 14 janvier 2022, lors de son passage dans l’émission Expresso, que le conflit social était à son apogée entre 2010 et 2011. Mais, le système politique n’a pas pu répondre aux revendications du peuple, à l’origine de l’explosion sociale durant cette période. Il a mis l’accent sur la rupture entre […]

today14 janvier 2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%