A la une

Ridha Belhaj : Le comité scientifique de lutte contre le Coronavirus est politisé et ses décisions sont contradictoires

today13 janvier 2022

Arrière-plan
share close

Le membre de la commission exécutive de l’initiative “Citoyens contre le coup d’Etat”, Ridha Belhaj, a fait savoir que le mouvement de protestation qui sera organisé demain, le 14 janvier 2022, est programmé depuis plus d’un mois, et que le ministère de l’intérieur a été informé de ce mouvement. 

Invité de l’émission Hdith Esse3a du 13 janvier 2022, Belhaj a estimé que l’interdiction des rassemblements est une décision politique et que le président Saied et le gouvernement de Najla Bouden se préoccupe du mouvement du 14 janvier plus que la situation sanitaire, ajoutant que les rapports des médias européens ont montré que le variant Omicron n’impose pas la fermeture des espaces et l’interdiction des rassemblements.

Le comité scientifique de lutte contre le Coronavirus a été politisé

Selon l’invité de Walid Ben Rhouma, le gouvernorat de Tunis a instrumentalisé la situation sanitaire pour interdire les manifestations. Ce qui représente un détournement du pouvoir. Il a ajouté que les déclarations de Saied sont révélatrices du manque de son expérience dans la direction de l’Etat.

Les décisions du Comité scientifique sont de plus en plus politiques et contradictoires. Paradoxalement, le comité scientifique interdit les rassemblements, ne recommande pas en même temps la fermeture des établissements scolaires et autorise les rassemblements dans les cafés et les espaces fermés.

Belhadj a aussi dénoncé les restrictions de déplacements et les autres pratiques visant à interdire la manifestation du 14 janvier.

L’éparpillement de l’opposition  ne sert en aucun cas les intérêts du pouvoir putschiste 

Ridha Belhadj a fait savoir que les forces qui ont participé à la révolution du 14 janvier seront présentes demain dans le mouvement de protestation célébrant l’anniversaire de la révolution.

Il a ajouté que 90% de la classe politique considèrent que le processus du 25 juillet n’est plus un processus au service de la démocratie. 

Et d’ajouter que l’éparpillement des forces de l’opposition, notant que les conflits politiques ont pour objet les acquis démocratiques et les règles de concurrence 

après la concentration des pouvoirs entre les mains du président Saied.

“La situation en Tunisie est surréaliste”, a-t-il dit.

La Tunisie vit un isolement international sans précédent

L’invité de l’émission Hdith Esse3a a noté que la situation économique s’aggravera davantage en raison des tiraillements politiques, signalant que ce système putschiste a commis beaucoup d’erreurs, et espérant que les forces de sécurité respectent les droits et la dignité des manifestants.

Il a rappelé que la date du 14 janvier a une symbolique internationale, ajoutant que la position des Etats-Unis appelant au retour aux institutions démocratiques n’a pas changé.

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

A la une

Mnaouar Sghaier : Une baisse sans précédent de la production du lait et la situation de la filière laitière est critique

Mnaouar Sghaier, directeur de production animale à l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP), s’est exprimé aujourd’hui, le 13 janvier 2022, lors de son passage dans l’émission Smart-Conso, sur les difficultés que traversent les producteurs du lait en Tunisie, à cause de l'augmentation du coût de production dûe à la hausse des prix des fourrages. Il a précisé, dans ce sens, que les coûts des fourrages représentent un […]

today13 janvier 2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%