A la une

Saied : La vision est désormais claire et la mise en oeuvre des réformes économiques est la clé du succès

todayjuin 24, 2022

Arrière-plan
share close

Le programme  national de réformes est en tête de liste des priorités du gouvernement actuel. Un programme important et urgent qui vise à restaurer la durabilité financière de la Tunisie.

C’est ce qui ressort de la déclaration accordée par le ministre de l’économie, Samir Saied, ce vendredi 24 juin 2022, lors de sa présence dans l’émission Expresso, dans le cadre de la couverture spéciale assurée par la radio Express Fm de la 20e édition du Forum de l’investissement de Tunisie.

Selon Saied, la Tunisie a épuisé, au cours de ces dernières années, ses ressources fiscales et ses importations ont dépassé ses exportations, ajoutant que le déficit de la balance commercial et le surendettement a altéré l’image de la Tunisie et créé des difficultés de financement.

Au sujet du programme de réformes, Samir Saied a souligné qu’il a été élaboré selon une approche participative, avec la collaboration de toutes les organisations professionnelles, ajoutant que ce programme permettra de remettre l’économie tunisienne sur les bons rails, au plus tard d’ici 5 ans.

Le ministre de l’économie a mis l’accent sur la position du FMI qui a réitéré sa disposition à soutenir la Tunisie lors de la mise en œuvre de son programme de réformes.

Il a précisé que ces réformes sont solidaires et non pas douloureuses, dans la mesure où les subventions ne seront pas levées mais orientées vers ceux qui les méritent, et ce, en collaboration avec le ministère des affaires sociales qui travaillent actuellement sur la mise en place d’une base de données à cet effet.

Les prix ne seront revus à la hausse qu’une fois les subventions accordées à ceux qui méritent et non pas l’inverse.

Saied affirmé que le pouvoir d’achat est déjà dans une situation lamentable et l’Etat n’a pas l’intention d’exercer de nouvelles pressions sur le citoyen.

Actuellement, le gouvernement travaille sur la libération de l’économie, le développement des richesses et sa répartition équitable, d’après Samir Saied.

“Les ressources de l’Etat sont de plus en plus limitées et il faut renforcer le partenariat public-privé pour combler le déficit budgétaire et booster la croissance économique.

Dans le même registre, il a avancé que la masse salariale est très élevée mais l’Etat n’a pas l’intention de baisser les salaires. En contrepartie, il faut se pencher sur l’augmentation des ressources de l’Etat, simplifier les procédures, réviser les lois susceptibles d’accélérer la réalisation des réformes programmées.

“La vision est claire, et l’exécution est la clé de la réussite”, a-t-il assuré, soulignant que les 40 mesures annoncées par le gouvernement entreront en vigueur à partir du 1er juillet 2022.

A lire aussi :

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

A la une

Belhadj : La BM poursuit son soutien à la Tunisie et la feuille de route économique annoncée par le gouvernement est importante

Farid Belhadj, vice-président de la Banque mondiale pour la Région Moyen-Orient et Afrique du Nord, a fait savoir que la Banque mondiale (BM) poursuit son soutien à la Tunisie et aux efforts déployés par les autorités pour développer l’économie nationale et attirer les investissements. Belhadj a ajouté, lors de sa présence dans l’émission Expresso dans le cadre de la couverture médiatique de la 20e édition du Forum de l’investissement en […]

todayjuin 24, 2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%