A la une

Taboubi dénonce la mainmise du pouvoir exécutif sur la justice et les entreprises publiques

today11/06/2022

Arrière-plan
share close

Le chef de la centrale syndicale, Noureddine Taboubi, a assuré que l’UGTT ne soutiendra pas les tentatives de l’autorité de dompter la justice tunisienne et d’avoir la mainmise sur les entreprises publiques, et qu’elle défendra l’indépendance du pouvoir judiciaire.

Lors d’une réunion des cadres syndicalistes tenue, ce samedi 11 juin 2022, au palais des Congrès à Tunis, Taboubi, a appelé le ministère de l’intérieur de ne pas se laisser emporter par les querelles politiques et à se focaliser sur ses prérogatives et à servir le citoyen et le peuple tunisien. 

Taboubi a prévenu ceux qui essaient d’impliquer l’armée nationale dans les conflits politiques, niant tout rapport avec des personnalités militaires, faisant allusion aux rumeurs de la chaine Al Jazira, selon lesquelles l’armée a refusé la demande du président Saied de fermer les bureaux de l’UGTT.

Au sujet des négociations avec le FMI, Taboubi a insisté que l’UGTT s’oppose aux exigences et recommandations douloureuses imposées par le FMI et qu’il ne soutiendra aucune mesure susceptible de nuire au citoyen tunisien.

Dans le même sens, il a appelé le gouvernement à soutenir le pouvoir d’achat du tunisien et à faire preuve de transparence et de sincérité.

“Il n’est pas question de céder les entreprises publiques. La Tunisie a besoin de réformes réelles et d’un programme national qui sert les intérêts du pays”, a-t-il martelé.

S’exprimant sur le refus de l’UGTT de participer au dialogue national, Taboubi a indiqué que la centrale syndicale ne s’oppose pas au dialogue mais à la forme et à la teneur de ce dialogue, ajoutant que l’UGTT ne sera pas “un faux témoin”.

Le secrétaire général de l’UGTT s’est interrogé sur la portée des réformes qui seront engagées, critiquant l’approche économique du président Saied dont notamment les entreprises citoyennes.

Et de poursuivre que le gouvernement actuel n’est pas en droit d’émettre des décrets ou de vendre le pays, indiquant que le 16 juin sera une date décisive et historique faisant allusion à la grève générale qui sera observée dans les établissements et entreprises publiques…

A lire aussi : Ministre de l’agriculture : Une stratégie pour atteindre l’autosuffisance en blé dur

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

A la une

Ministre de l’agriculture : Une stratégie pour atteindre l’autosuffisance en blé dur

Dans une déclaration accordée à notre correspondant Ala Toukabri, le ministre de l’agriculture, Mohamed Elyes Hamza, a indiqué, ce samedi 11 juin 2022, lors de sa visite au gouvernorat de Béjà à l’occasion du démarrage de la saison de la récolte, que cette visite a pour objectif d’examiner les centres de rassemblement et de stockage des céréales. Selon lui, la récolte devrait atteindre 18 millions de quintaux pour le blé […]

today11/06/2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%