Actualités

A partir du 20 novembre : La Serbie imposera un visa aux voyageurs tunisiens

todayoctobre 24, 2022

Arrière-plan
share close

L’office des Tunisiens à l’étranger (OTE) a annoncé, sur sa page officielle, que la Serbie imposerait désormais un visa à l’entrée aux voyageurs tunisiens à partir du 20 novembre 2022.

Le ministère suisse de la Justice a confirmé cela, dans un tweet posté samedi, assurant que la Serbie avait modifié sa politique et a décidé d’exiger un visa à l’entrée aux voyageurs tunisiens et en provenance du Burundi. Le ministère a estimé que cette décision est un succès pour la Suisse et pour les autres pays de l’espace Schengen en Europe dans le combat contre la migration clandestine en provenance des Balkans.

La période passée a vu une augmentation notable des flux de migration clandestine à travers la ligne Tunisie-Turquie-Serbie surtout avec l’augmentation des accidents de naufrage des bateaux transportant des migrants vers l’Italie.

La directrice exécutive de l’institut arabe des droits de l’Homme, Hager Chahbi Habchi, avait expliqué que la migration clandestine avait emprunté de nouvelles voies pour atteindre l’autre rive de la Méditerranée non moins dangereuses que l’utilisation des bateaux à destination des côtes italiennes. Parmi ces oies, celle menant vers la Serbie à travers la Turquie pour ensuite coordonner avec des passeurs pour passer dans les Etats de l’Union européenne. Cette méthode ouvre la voie à l’exploitation, au commerce d’êtres humains et à l’extorsion.

Le forum tunisien des droits économiques et sociaux (FTDES) avait publié un rapport indiquant que 12% des opérations de migration clandestine se passent par voie terrestre. Sur les huit premiers mois de l’année en cours, 5763 migrants ont atteint la Serbie.

Écrit par: Asma Mouaddeb


Article précédent

Actualités

Mohsen Hassan : l’organe de défense commerciale permettra une saine concurrence

L’expert économique et ancien ministre du Commerce, Mohsen Hassan, a considéré, lors de son passage dans Expresso le 24 octobre 2022, que la création d’un organe de défense commerciale auprès du ministère du Commerce va contribuer à défendre les règles d’une concurrence saine au niveau du commerce international. Il a ajouté que l’organe comportait une mesure contre la possibilité de noyer le marché ce qui protège l’économie nationale des pratiques […]

todayoctobre 24, 2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%