Actualités

Aloulou: « la diaspora est une partie de la solution… »

today04/08/2023 53

Background
share close

Le président de l’Association des Tunisiens des Grandes Ecoles « ATUGE » Amine Alloulou, a déclaré ce vendredi, 04 août 2023, que 750 cadres à l’étranger ont été rassemblés à l’événement organisé en fin de semaine dernière avec la participation de 6 associations.

Lors de son passage à l’émission Expresso, Aloulou a affirmé que cet événement n’est qu’un point de départ, sachant qu’une alliance stratégique sera créée par la suite pour pouvoir travailler ensemble et affronter les défis, surtout que les compétences tunisiennes à l’étranger ont une partie de la solution.

Environ 40 000 ingénieurs et 4 000 médecins ont quitté le pays depuis l’année 2015, ce qui représente un nombre hyper important, ajoutant à cela qu’à peu près le même nombre existait déjà à l’étranger », a-t-il indiqué soulignant que les Tunisiens à l’étranger ressentent une grande responsabilité envers la Tunisie.

Selon lui, l’échange entre les générations et la mise en place d’un réseau de relations reliant les compétences tunisiennes à l’étranger et à l’intérieur, ne pourrait que créer de la richesse et accroître la valeur ajoutée de ces compétences et de la Tunisie en général.

Coalition des associations pour la diaspora

Au micro de Oussama Hkiri, il a expliqué qu’il faut structurer une coalition des associations concernées par la diaspora, conjuguer tous les efforts et travailler en coordination avec toutes les parties prenantes et être toujours ouvert à la coopération avec tous les intéressés afin de servir au mieux les intérêts du pays.

D’après Aloulou, la coalition des associations s’emploie à être force de proposition et moteur, notamment en ce qui concerne la stratégie nationale des Tunisiens à l’étranger,mise en place par le gouvernement, dans le but de créer un changement radical loin de toutes mesures provisoires et partielles.

« La Tunisie devrait quitter le 20ème siècle et entrer dans le 21ème siècle et s’ouvrir au monde », a-t-il ajouté.

Aloulou a fait savoir que l’organisation d’un événement, dans plusieurs pays, sur une durée de deux mois ou plus est envisageable, et ce dans le but de mettre en place un réseau de relations reliant les compétences tunisiennes dans chaque pays.

« Il est nécessaire de créer de nouvelles opportunités pour les entreprises et les compétences tunisiennes, de stimuler les investissements étrangers et d’offrir aux compétences tunisiennes à l’étranger l’opportunité d’être une partie active et intégrale du pays », a-t-il conclu.

Written by: Yosra Gaaloul



0%