Actualités

Anis Jaziri: Création du Conseil d’affaires tuniso-indien

todaydécembre 22, 2020

Arrière-plan
share close

Le président du Conseil d’affaires tuniso-africain, Anis Jaziri a déclaré, mardi 22 décembre 2020, au micro de radio Express FM, la création du Conseil d’affaires tuniso-indien et ce, en marge de la tenue du forum économique tuniso-indien.  Il a indiqué que ce dernier est le premier du genre et qu’il œuvre dans le but d’attirer les investissements indiens en Tunisie et les accompagner ensuite sur le continent africain.

Anis Jaziri a indiqué que l’objectif était également d’améliorer et de diversifier les échanges commerciaux entre la Tunisie et l’Inde. Il a ajouté que la présence indienne en Afrique est importante, en particulier en Éthiopie, au Kenya, au Rwanda, en Tanzanie et en Ouganda. Mais elle n’est pas largement présente en Afrique de l’Ouest. Anis Jaziri a noté que la Tunisie cherchera, à travers ce partenariat, à aider les entreprises indiennes à pénétrer les marchés ouest-africains.

Et d’expliquer dans le même propos, que la Tunisie exporte 250 millions de dinars, notamment des produits chimiques, vers l’Inde, alors qu’elle en importe 500 millions de dinars, notamment dans les secteurs de la mécanique, de l’électronique et du fer. Anis Jaziri a, en outre dénoncé la suspension d’activité de la société tuniso-indienne, basée à Gabès, il y a quelques semaines, notant que les exportations tunisiennes vers l’Inde ont diminué d’environ 70%.

L’invité d’EcoMag a indiqué qu’il devrait y avoir une augmentation des échanges commerciaux entre la Tunisie et l’Inde, qui sont actuellement très faibles, notamment dans les domaines des industries pharmaceutiques, des dattes, des technologies de la communication, des industries alimentaires, des phosphates et de la santé.

N.B

 

Écrit par:


Article précédent

Actualités

Louay Chebbi: La Tunisie peut devenir comme Singapour si elle brise l’économie de rente

Louay Chebbi, président de l'organisation Alert, a confirmé aujourd'hui, 22 décembre 2020, lors de son intervention dans le programme Expresso, à propos de dix ans passés après la révolution et si l'économie rentière a reculé, que les vrais problèmes n'ont toujours pas été abordés. Il a ajouté à ce tire que et la scène politique est toujours à la recherche d'un nouveau terme pour en parler et l'exploiter électoralement, puis l'oublier. L'invité d'Expresso a expliqué: "L'économie rentière est légale, mais […]

todaydécembre 22, 2020


0%