Actualités

ARP: Des projets en suspens en raison du manque de financements

today30/11/2023 5

Arrière-plan
share close

« Certains projets sont restés en suspens en raison du manque de financements nécessaires et ce malgré les efforts déployés et la volonté du ministère de l’environnement à réaliser des projets dans divers domaines, notamment, l’amélioration de la qualité de vie quotidienne des citoyens, le leadership et l’accompagnement », a indiqué la ministre de l’Environnement, Leila Chikhaoui.

Et de poursuivre que le budget du ministère de l’Environnement représente environ 1% du budget de l’Etat, soit 450 mille dinars le (budget) qualifiant de « modeste ».

Répondant aux questions adressées par les députés sur la faible présence du ministère de l’environnement dans les régions, lors d’une plénière consacrée à l’examen du budget du département de l’environnement, Chikhaoui a souligné la présence de seulement 6 directions régionales et l’Agence Nationale de Protection de l’Environnement (ANPE), estimant que « c’est insuffisant mais ce n’est pas possible, de recruter faute de moyens ».

« Nous œuvrons dans le cadre de la gouvernance à modifier et moderniser la structure organisationnelle du ministère afin qu’elle soit plus cohérente » a-t-elle évoqué.

La responsable a, en outre, indiqué que la vie quotidienne du citoyen (évacuation des eaux, gestion des déchets) est une des préoccupations de son département.

Au sujet de la qualité de l’eau, Chikhaoui a fait savoir qu’il existe 130 stations d’épuration des eaux usées, dont environ 27 comportent une triple épuration ce qui permet d’extraire une qualité d’eau pouvant être utilisée dans l’agriculture et l’industrie.

A cet effet, elle a avancé que le ministère de l’environnement œuvre à intensifier cette technique compte tenu de son importance dans une conjoncture où le pays connaît une pénurie d’eau.

Et de rappeler qu’un décret a été publié, le 10 novembre 2023, par le département de l’environnement en coordination avec les ministères de l’agriculture et de la santé relatif à la réutilisation des eaux usées dans l’agriculture dans tous les gouvernorats et ce afin de lutter contre le changement climatique.

Au sujet de la gestion des déchets, la ministre de l’environnement a affirmé qu’il s’agit d’une richesse, mais elle nécessite une bonne gestion et une implication de toutes les parties dont au premier rang le citoyen.

La ministre a souligné que les fouilleurs de poubelles  » barbecha  » ont une expérience importante en matière de tri et qu’il existe des lois qui peuvent être utilisées et adhérées pour créer des sociétés privées en vue de protéger et garantir l’emploi pour ce type de métier. Et de poursuivre que le ministère œuvre à élaborer un texte réglementaire relatif au tri des déchets.

Pour les décharges contrôlées, elle a fait savoir qu’environ 2600 opérations de contrôle ont été effectuées par les 32 experts de contrôle de l’APAL. ​ Chikhaoui a expliqué que la question des déchets qui ne concerne que le ministère de l’Environnement, a été examiné tout au long de l’exercice 2022 par le Conseil national de sécurité qui a soumis son rapport au président de la République .

Parallèlement a-t-elle ajouté , ce dossier a été intégré dans le cadre de la stratégie nationale de la transition écologique, qui comprend 53 mesures, dont la mesure numéro 31 relative à la Stratégie nationale de gestion circulaire globale et sectorielle des déchets.

Les députés ont adopté, au cours de cette plénière, le budget de la mission de l’Environnement fixé dans le cadre du Budget de l’Etat 2024. Ce budget est estimé à 459,4 millions de dinars (MD), soit en hausse de 10,8%, par rapport à l’exercice 2023, selon le document du projet de Budget de l’Etat 2024.

Le président de l’ARP et les députés ont visité l’exposition organisée par le ministère de l’Environnement dans le hall de l’Assemblée. L’exposition porte sur les programmes et les projets du ministère, outre les institutions publiques placées sous sa tutelle. Elle porte également sur la présentation du système de gestion des huiles usagées « Eco-Zit » et du projet pilote de collecte, de transport et de traitement des déchets d’équipements électriques et électroniques…

TAP

Écrit par: Yosra Gaaloul



0%