Economie

Bilan d’un travail de partenariat en Tunisie : Soutien pour plus de 1000 entreprises et la création de plus de 4300 emplois

today25 novembre 2021

Arrière-plan
share close

Lors d’un séminaire de clôture, le projet « Innovation, développement économique régional et emploi » (IDEE) tirera un bilan positif de ses 7 années de travail et se prépare pour un nouveau projet

« Le projet IDEE a été conçu avec une démarche participative, il a touché les entreprises, les régions, les structures publiques et privées et tous les intervenants, c’est ce qui a fait sa réussite. Aujourd’hui plus que jamais nous avons besoin de consolider la coopération Tuniso-Allemande, nous allons continuer de travailler avec nos partenaires allemands pour pérenniser et développer de nouvelles actions notamment dans le cadre du nouveau projet Croissance Qualitative pour l’Emploi » C’est par ces mots que Neila Gongi, ministre de l’Industrie, des Mines et de l’Énergie, a ouvert dans son discours vidéo la cérémonie hybride de clôture du projet IDEE.

L’événement a réuni plus de 100 participants en présentiel et plus de 300 participants en ligne, dont des représentants du ministère de l’Industrie, des Mines et de l’Énergie, l’ambassadeur d’Allemagne et le Chef de la Coopération Allemande.

Au cours du séminaire avec son partenaire tunisien, le Ministère de l’Industrie, des Mines et de l’Energie, le projet IDEE a présenté les travaux réalisés durant la mise en œuvre du projet, qui était mandaté par le Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) à partir de 2015 et à partir de 2017 co-financé par l’Union Européenne, et sera clôturé en janvier 2022. Ainsi, de nombreux projets ont vu le jour grâce à la mobilisation d’une expertise technique pointue dans divers domaines, notamment le marketing, les ressources humaines, l’innovation par le transfert de technologie et le développement des chaînes de valeur.

« La performance économique des entreprises et entrepreneurs dans les secteurs sélectionnés s’est améliorée« , ainsi fut formulé l’objectif principal de ce projet qui se déploie dans quatre champs d’actions.

Le premier champ a été dédié d’une part à l’amélioration des conditions cadres et au développement des chaines des valeurs (huile d’olive au nord-ouest; dattes, dérivés des dattes et dérivés des palmiers à Tozeur et Kebili ; marbre à Kasserine et au Kef; plâtre et biomédicaments sur tout le territoire tunisien), et d’autre part au développement régional à travers la création de l’association Sfax International pour le développement économique rural et régional en intégrant les expériences de la région allemande Bade-Wurtemberg.

Le deuxième s’est focalisé sur le développement des services d’appui adaptés aux besoins des entreprises et sur la mobilisation de la diaspora tunisienne afin de renforcer sa capacité de réseautage et d’investissement.

Le troisième champ d’actions concernait les étudiants et jeunes diplômés pour améliorer leur employabilité et leurs perspectives de carrière, mais aussi aux chercheurs et aux entreprises pour promouvoir les partenariats entre le monde de la recherche et celui de l’industrie et encourager l’innovation par le transfert de technologie.

Le quatrième champ d’actions, pour sa part, a porté sur la promotion de la transformation digitale à travers le renforcement des capacités et compétences des entreprises et des employés dans le domaine du digital, notamment sur l’industrie 4.0.

Grâce à IDEE, 1.050 entreprises industrielles appuyées pour l’amélioration de leur compétitivité, plus de 16.000 étudiants ont été ciblés pour le renforcement de leur employabilité, plus de 4.300 nouveaux emplois ont été créés (dont plus de 1.700 femmes), quelque 4.000 employés ont bénéficié d’une amélioration de leurs revenus (dont plus de 3.500 femmes), plus de 4.500 employés ont amélioré leur condition de travail (dont 400 femmes) et plus de 137 membres de la diaspora tunisienne ont profité d’un appui d’incubation, dont 30 ont établi leur propre entreprise.

Écrit par: Express FM


Article précédent

A la une

Sana Trabelsi : La culture de l’assurance sur la vie est quasi-absente en Tunisie, en raison du caractère facultatif de cette assurance

La directrice technique à “Attijari Assurance”, filiale de Attijari banque, spécialisée dans les assurances sur la vie et la capitalisation, Sana Trabelsi, a fait savoir que le tunisien ne dépense que 53 dinars en assurance-vie. Ce qui est, d'après elle, assez faible par rapport à la moyenne mondiale. Lors de son passage dans l'émission Ecomag, Sana Trabelsi, a mis l'accent sur les problèmes de la branche assurance-vie. En effet, le […]

today25 novembre 2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%