A la une

Géologie: Des bactéries à l’origine de la photosynthèse, plus vieux que les dinosaures, découverts par des chercheurs à Liège

today09/01/2024 5

Background
share close

Des chercheurs de l’Université de Liège en Belgique ont découvert que les premières bactéries qui produisent de l’oxygène, à la manière de la photosynthèse, processus fondamental pour la croissance des plantes, sont apparues il y a au moins 1,75 milliard d’années.

Ces bactéries appelées « cyanobactéries » et qui possèdent un élément bien particulier à l’origine de l’oxygénation de la terre et de l’émergence de la vie, ont été retrouvées dans un microfossile datant d’il y a 1,75 milliard d’années, soit 1,2 milliard d’années plus vieux que la preuve la plus ancienne connue.

Cette découverte fait la preuve directe la plus ancienne de la présence des microstructures photosynthétiques appelées « thylakoïdes », responsables de la croissance végétale, expliquent les auteurs de cette recherche publiée dans la célèbre revue scientifique Nature.

Ce sont des assemblages de microfossiles australiens datant de 1,75 milliard d’années, soit 1,5 milliard d’années avant l’apparition des dinosaures, qui ont été observés par les chercheurs, écrit le journal web Sciencesetavenir.fr.

Les recherches, dirigées par Emmanuelle Javaux, biologiste et géologue, ont permis de savoir que « les cyanobactéries possédant des thylakoïdes, à l’origine de la vie végétale, existaient déjà il y a 1,75 milliard d’années ».

La Terre, qui était anciennement peuplée majoritairement d’organismes pour lesquels l’oxygène est un poison, accueille de plus en plus de cyanobactéries, productrices d’oxygène par photosynthèse.

Ce processus appelé par les scientifiques la Grande Oxydation (GOE en anglais pour Great Oxygenation Event) a permis à l’atmosphère terrestre de s’enrichir en oxygène, dont la part est estimée de nos jours à 20% de la composition de l’air.

TAP

Written by: Sarra Ben Omrane



0%